Vente de crédit de recharge : un petit commerce rentable

0
Vente- de –crédit- de- recharge- un -petit –commerce- rentable

Depuis l’avènement des téléphones portables, la vente de crédit de recharge est devenue un phénomène reçurent. C’est ainsi que Boukary Zangré, un jeune boutiquier du quartier Dassasgho s’est converti en distributeur d’unité de recharge. Malgré les longues distances que celui-ci se doit de parcourir à longueur de journée, à la rencontre de ses clients dans leurs différents points de vente, ce dernier ne regrette pas avoir fermé sa boutique pour se consacrer à la distribution de recharge uniquement.

Boutiquier au départ, Boukary Zangré s’est laissé courtiser par les différentes maisons de téléphonie mobile de la place. C’est ainsi qu’il s’est reconverti en distributeur à leur compte. Comme bon nombre de jeunes, il s’est lancé dans la distribution de crédit de recharge pour avoir un meilleur gain et un avenir radieux. Si ce jeune battant s’est adonné à la distribution de recharge, c’est parce que cela lui permet de tirer son épingle du jeu. Ainsi il confie que ce petit commerce lui permet de gagner plus qu’il ne gagnait avant. « Depuis que je me suis reconverti en distributeur, je gagne le double de ce que je gagnais avant. Cela m’encourage beaucoup malgré les difficultés que je rencontre de temps à autre » a-t- il-laissé entendre.

Par ailleurs, il explique que ce métier de distributeur, bien que rentable pour lui, cela n’est pas le cas de tous les vendeurs. Selon lui il n’y a pas de bénéfice en tant que tel dans la vente. « C’est la distribution qui nous permet d’avoir plus de bénéfice, car nous avons des bonus de vente chez les différentes téléphonies mobiles lorsque nous atteignons un certain plafond de vente. Il faut dire que ce sont les avantages liés à la vente qui sont plutôt encourageant si non pas la vente en elle-même » a-t-il dit.

Même si tout va pour le mieux pour Boukary Zangré, contrairement à d’autres, celui-ci a de plus grandes ambitions. Son plus grand rêve est d’ouvrir sa propre boutique airtel money au servie de la population Ouagalaise, pour leur différentes transactions, sans pour autant abandonner son métier de distributeur. Au contraire pour lui, cette boutique servira de vitrine de visibilité pour son activité de distribution.

Flore KINI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.