Assez d’outrages au drapeau national !

0
Burkina-outrage-drapeau

Faut-il s’inquiéter du manque de crédit aux valeurs nationales ? Un coup d’œil sur le drapeau national qui flotte au fronton des édifices publics (administration, casernes, institutions, établissements, ministères, municipalités, écoles, postes frontaliers …) et on découvre que le drapeau part en lambeaux.

Dans plusieurs endroits, notre premier symbole se retrouve dans un piteux état : chiffonné, froissé, lessivé, déchiré, malmené, détérioré, abimé, lacéré, endommagé… au point où il ne ressemble ni de près ni de loin au drapeau du pays des Hommes Intègres.

Triste spectacle de constater que souvent les couleurs des bandes horizontales sont changées et passent du rouge au rose ou du vert au bleu. Le drapeau n’est pas un simple morceau de tissu qu’il faut laisser à la merci du soleil, de la poussière, du vent, de la pluie, et des intempéries.

Tout emblème national dans un état déplorable renvoie une très mauvaise image de notre pays. La loi nous oblige à arborer un drapeau en bon état. Avec un peu de bonne volonté, les autorités peuvent faire procéder au remplacement de tous les drapeaux en mauvais état qui sont indignes du Faso. Veillez à changer le drapeau à chaque fois qu’il se désagrège et instaurer un protocole pour faire un remplacement périodique des drapeaux.

Nos envolées lyriques patriotiques et les discours sur le civisme passent d’abord par le respect de l’étendard national.

 

Ag Ibrahim Mohamed

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.