Protection sociale à Diébougou : des journalistes outillés pour la sensibilisation

0
Protection –sociale- à –Diébougou- des –journalistes- outillés –pour- la -sensibilisation

La radio unitas a organisé du 21 au 28 aout dernier des séances de sensibilisation sur le ciblage des ménages vulnérables. Cinq (5) communes de la Bougouriba, ont bénéficié de ces activités entrant dans le cadre de la protection sociale, conformément au partenariat avec le Secrétariat Permanent du Conseil National pour la Protection Sociale (SP/CNPS).

Du 31 juillet au 1er aout 2019 à Bobo Dioulasso, des acteurs des médiats partenaires du SP CNPS ont bénéficié d’une formation sur le ciblage des personnes vulnérables dans 11régions du pays dont le sud-ouest. Chaque organe formé doit à son tour être un levier dans sa province pour inciter les personnes vulnérables à aller se faire enregistrer auprès des services sociaux de leurs mairies afin de bénéficier du soutien du SP CNPS. A Diébougou dans la Bougouriba, Radio unitas a entamé ses activités de sensibilisation dans les communes de Tiankoura le 21 aout, Bondigui le 22 aout, Iolonioro le 23, Diébougou le 27 et Dolo le 28 aout par des jeux radiophoniques sur terrain.

Pour le SP CNPS, en passant par les radios locales il va toucher le maximum de personnes vulnérables vu que ces activités sont réalisées dans les langues locales de ces différentes localités. Egalement, les populations sauront que le gouvernement a mis une mesure en place pour venir en aide aux personnes vulnérables et pour vaincre sa vulnérabilité on doit se faire enregistrer auprès du service social siégé au sein de sa mairie. Où doit-on se faire enregistrer ? Avec quels documents on se fait enregistrer ? Qui peut se faire enregistrer ? Étaient entre autres les questions posées aux candidats. Ainsi, à la fin du jeu toute la population présente sur les lieux doit être à mesure de savoir que c’est uniquement les personnes vulnérables qui doivent se faire enregistrer dans les services sociaux communaux. Pour l’enregistrement on a besoin de sa CNIB, son extrait d’acte de naissance, sa carte de famille ou tout autre document pouvant fournir des informations sur le ménage, un numéro de téléphone. Même les ménages ne disposant pas de documents peuvent aussi se faire enregistrer. Ici, seuls les 5 premiers sont récompensés car l’objectif est de passer un message invitant les personnes vulnérables à aller se faire enregistrer.

Dans les cinq communes, les populations ont trouvé de l’intérêt pour cette campagne; en témoignent les fortes mobilisations des personnes. Pour des potentiels vulnérables que nous avons accosté c’est vraiment une très bonne chose si l’Etat tient à sa parole. Car la prise en charge se fera sur le plan alimentaire, sanitaire, éducatif et bien d’autres pendant trois ans. « Nous souffrons beaucoup, il n’y a personne à nos côtés et si le gouvernement veut nous venir en aide, c’est de prier toujours pour qu’un jour nous puissions voir nos vies changées » a laissé entendre un participant aux jeux. Il faut noter aussi que des théâtres fora sont prévus à la suite de ces jeux radiophoniques et ce, pour intensifier la sensibilisation.

Tchiroubathian DABIRE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.