Trentenaire du CERFI :les enseignants musulmans à l’école de la formation islamique

0
Trentenaire-du-CERFI-les-enseignants-musulmans-à-l-école-de-la-formation-islamique

Le 20ème séminaire national de la cellule des personnels enseignants musulmans du Cercle d’Etudes, de Recherche et de Formation Islamique (CERFI) a ouvert ses portes le Samedi 7 Septembre 2019 à la place de la nation de Koudougou. Placé sous le thème « Trentenaire du CERFI : Contribution de la cellule des personnels enseignants musulmans », ils sont près de cinq cent (500) participants à prendre part à ce séminaire qui entre dans le cadre de la commémoration des trente (30) ans du CERFI.

Trentenaire-du-CERFI-les-enseignants-musulmans-à-l-école-de-la-formation-islamique‘’Là où il y a des Hommes, il y a un besoin de formation’’ dit-on et l’histoire nous rappelle que les intellectuels ont toujours été au centre du changement de toute société, surtout la frange enseignante qui a pour mission de perpétuer la race humaine à travers l’éducation. C’est au regard de ce constat que le 20ème séminaire national de la cellule des personnels enseignants musulmans du Cercle d’Etudes, de Recherche et de Formation Islamique (CERFI), a ouvert ses portes le Samedi 7 Septembre à Koudougou. Ce séminaire placé sous le thème : « Trentenaire du CERFI : Contribution de la cellule des personnels enseignants musulmans », a pour but de regrouper les personnels enseignants musulmans afin d’assurer leur formation islamique et de renforcer leurs capacités professionnelles.

Prévu du 6 au 8 Septembre 2019, ils sont près de cinq cent (500) participants venus des quatre (4) coins du Burkina pour prendre part à ce séminaire. Ledit séminaire des personnels enseignants musulmans marque le premier acte d’une série d’activités, entrant dans le cadre de la commémoration du 30ème anniversaire du CERFI, a fait savoir le président du bureau exécutif national du CERFI, Haminou Ouédraogo. « L’importance que nous accordons à cette activité, nous la tirons du fait que la cellule des personnels enseignants musulmans est le fer de lance de tout ce qu’il y a comme formation au niveau du CERFI » a ajouté le président du bureau exécutif national du CERFI.

Oui d’une formation, ils en ont vraiment besoin, car ceux-ci doivent mieux s’armer pour faire face à la crise que traverse le système éducatif burkinabè dans un contexte marqué par le terrorisme, a laissé entendre le patron de l’édition, El Hadj Seydou Zagré, directeur de cabinet de la présidence du Faso. « Nos enfants sont pris en otage pour qu’ils n’aient pas accès à l’éducation, pour qu’ils n’aient accès à aucune connaissance afin d’être à la merci des forces obscurantistes » constate le patron; tout en faisant apparaître que c’est pour cela que nous devons nous battre sur tous les fronts et particulièrement sur le front de l’éducation comme la cellule des personnels enseignants du CERFI.

Pour sa part, le parrain de ce séminaire Daouda Bagué, maire de la commune de Poa, a exhorté les participants à plus d’assiduité au cours des différentes communications dont les résultats profiteront aussi bien à la région du Centre-Ouest qu’au Burkina Faso, a-t-il terminé. Au menu de ces trois jours de séminaire, il était prévu des activités de formation religieuse et celles spécifiques à la profession de l’enseignant, des activités sportives et une visite touristique, a conclu Haminou Ouédraogo.


Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.