Nako : la première édition du festival retour à la source a tenu ses promesses

0
La-1re-édition-du-festival-retour-à-la-source-de-Nako-a-tenu-sa-promesse

La commune de Nako a vibré aux rythmes des sons traditionnels le samedi 07 décembre 2019 à l’école primaire publique A de ladite commune. Et pour cause, l’organisation de la première édition du festival retour à la source de Nako. Une initiative née d’un groupe de jeune ressortissant de Nako à partir des réseaux sociaux et qui a finalement un pesant d’or. Ce festival a pour objectif de regrouper toutes les communautés des différentes ethnies de la commune de Nako. Il vise également à promouvoir la cohésion sociale pour un lendemain meilleur.

La-1re-édition-du-festival-retour-à-la-source-de-Nako-a-tenu-sa-promesseDiscours, prestations d’artistes et danses traditionnelles ont ponctué la cérémonie d’ouverture de la première édition du festival retour à la source. Ce festival est une volonté de la jeunesse de Nako de se réunir, pour promouvoir le mieux vivre entre toutes les ethnies de la commune de Nako. Au cours de ce festival, les autorités coutumières et religieuses présentes ont exprimé leur joie quant à la tenue de cet évènement.
Pour le secrétaire général du comité d’organisation et initiateur du festival Togo Hardjité Palé, il a affirmé que « c’est une manière de montrer qu’au Burkina Faso, malgré les difficultés nous résistons, et que nous sommes confiants que le Burkina sortira vainqueur. C’est une manière aussi de lancer un appel à tous les jeunes qui passent par les réseaux sociaux pour s’injurier, se diffamer, s’humilier que non ! Nous pouvons utiliser ces mêmes canaux pour des initiatives de ce genre, la promotion de la cohésion sociale ». Ce festival tire son origine des réseaux sociaux « c’est à partir des réseaux sociaux que nous avons décidé de fédérer nos efforts afin de trouver quelque chose à notre population » a signifié Togo Hardjité Palé. Il a poursuivi en lançant un appel à tous les jeunes du Burkina à emboîter le pas.

La-1re-édition-du-festival-retour-à-la-source-de-Nako-a-tenu-sa-promesseLa première édition s’est limitée à une seule journée suite à des difficultés financières, pourtant, le comité d’organisation à travers son initiateur compte pérenniser ce festival. « Notre idée, notre volonté c’est de formaliser cette activité puis de le pérenniser. Ce festival ne vise pas uniquement ceux de Nako, ce sont tous les peuples du Burkina en particuliers les peuples Lobi ». Le retour à la source a un sens selon Togo Hardjité Palé « tout le monde sait que Nako est la base culturelle de tous les Lobis. Réussir à réunir toute la grande famille Lobi est un signal fort pour toutes les communautés. Dorénavant nous allons chercher à ramener tout le monde à découvrir son chez soi, à aimer son local ainsi que le patrimoine culturel » a-t-il conclu.

Le conseil Municipal de Nako à travers son président le maire Hollo DOUBLONI manque de mot à exprimer sa joie. Pour lui, c’est une grâce « cette jeunesse qui prône la cohésion sociale en réunissant toutes les ethnies de la commune c’est extraordinaire. C’est une occasion pour nous de vraiment parler de la cohésion, nous allons fournir nos efforts pour accompagner le prochain festival, car tout peuple qui veut se reconnaitre doit impérativement saluer cette initiative ».

Ce festival a un objectif rassembleur d’où le motif de motivation du parrain. Pour le représentant du parrain Sansan Rogé Da c’est dans l’optique d’unir tous les fils et filles de Nako pour la cohésion sociale qui l’a amené à s’engager. Il faut une lutte commune dans l’harmonie pour le développement de Nako. Le festival fut accueilli avec gaieté aussi par les populations. Bèbè Barankaté Kambiré natif de Nako a pris part à cette fête et  se dit être ému de l’organisation de ce festival qui réunit les fils et filles de Nako « il faut encourager les initiateurs, je suis très content, tous ceux de la commune de Nako doivent s’engager davantage pour la réussite totale de la cohésion sociale socle du mieux vivre ensemble » . Après l’ouverture officielle, un marché populaire a été animé par treize troupes venues des villages de la commune de Nako pour la circonstance.


Victorien DIBLONI (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.