Société : environ 100 milliards de FCFA injectés dans l’agriculture en dix ans

0
Société-environ-100-milliards-de-FCFA-injectés-dans-l-agriculture-en-dix-ans
Le ministère de l’Agriculture des Aménagements Hydro-Agricoles a organisé un atelier dans l’objectif de dresser le bilan de la décennie agricole 2008-2018 et de tirer des leçons de la distribution des intrants de la campagne agricole 2018 2019. C’était le vendredi 17 mai 2019 à Ouagadougou. 

Depuis la crise alimentaire de 2008, le Gouvernement du Burkina Faso a mis en œuvre un programme d’appui aux producteurs vulnérables en intrants, équipements agricoles et animaux de trait. Il s’agit notamment de la distribution de semences améliorées, d’engrais, d’équipements agricoles, d’animaux de trait à prix subventionnés. En effet, selon le gouverneur du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo, représentant le ministre de l’Agriculture, des Aménagements Hydro-Agricoles, l’Etat s’est investi considérablement dans ce programme. « De 2008 à 2018, l’Etat a engagé dans ce programme environ 60.000 tonnes de semences certifiées, 153.000 tonnes d’engrais, 128.000 unités matériels agricoles et près de 45.000 animaux de trait pour un cout global de plus de 100 milliards de FCFA » a-t ‘il relevé.

En effet la mise à disposition de ces intrants et équipements agricoles aux agriculteurs bénéficiaires se fait à l’aide d’un mécanisme qui définit les rôles et responsabilités des acteurs concernés, les critères de sélections des bénéficiaires ainsi que des modalités de cession. A en croire Pascal Soubeiga, directeur général des productions agricoles, le bilan de la décennie 2008-2018 est satisfaisant. « Après une décennie de mise en œuvre, des résultats encourageants ont été obtenus. En effet, la conjugaison de l’ensemble de ces appuis apportés aux agriculteurs a contribué à l’augmentation du niveau d’utilisation des semences et des engrais, du taux d’équipements des ménages agricoles et à l’amélioration des rendements et des productions agricoles » a-t ’il laissé entendre.

Au titre de la campagne agricole 2018-2019, les appuis apportés aux agriculteurs dans le cadre de la subvention se sont déroulés dans un contexte marqué par un appel au boycott des opérations de distribution lancée par le syndicat des travailleurs de l’agriculture. Face à cette situation, un mécanisme d’urgence a été adopté. C’est ainsi que les autorités administratives, sous la responsabilité des gouverneurs, ont été sollicitées pour assurer l’organisation de la mise en œuvre des activités. Également des leçons ont été tirer par rapport aux insuffisances liées à cette campagne. A cet effet il est ressorti que le retard accusé dans la distribution de la campagne agricole passé ayant causé d’énormes préjudices aux agriculteurs et le boycott des opérations de la présente campagne agricole sont des leçons à retenir. Du reste l’opération de distribution des intrants de la campagne agricole 2018-2019 débutera la semaine prochaine.

Flore KINI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.