Sécurité routière : une règlementation à l’endroit des camions poids lourds

0
Sécurité-routière-une-règlementation-à-l-endroit-des-camions-poids-lourds

Le conseil municipal de Ouagadougou, a convié la presse le jeudi 16 mai 2019. L’objectif de la rencontre était de porter à la connaissance de l’opinion publique, l’application de l’arrêté portant réglementation de la circulation et du stationnement des véhicules poids lourds dans la commune de Ouagadougou.

A Ouagadougou, la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds, a toujours alimenté les débats. En effet, ce phénomène qui suscite de nombreuses inquiétudes n’est pas sans conséquences. Récemment, entre le mois d’avril et mai, ces véhicules poids lourds ont malheureusement fauché des vies humaines. C’est pour mettre fin à ces tragédies, que le conseil municipal a travaillé à la signature d’un arrêté le 07 mai dernier. Il faut noter que l’arrêté a vu le jour grâce à l’adoption du décret le 22 novembre 2018, en conseil des ministres donnant droit aux maires des communes de règlementer la circulation et le stationnement des camions poids lourds dans leurs communes respectives. Cette règle entre en application effective à compter de ce jeudi 16 mai 2019. En clair, l’arrêté définit les heures, et les différentes voies de circulation pour les camions poids lourds. Il en est de même pour les stationnements.

Pour le maire de la commune, Armand Pierre Béouindé, il faut agir rapidement afin que les tragédies que nous avons connues ne se reproduisent plus, car il est du devoir de l’autorité d’améliorer la mobilité urbaine en dépit des difficultés. « Nous avons conscience de la complexité du problème auquel nous attaquons, mais c’est un devoir impératif pour l’autorité que nous sommes de protéger les usagers de nos routes » a déclaré le maire de Ouagadougou. Pour que cette règle connaisse du succès, le maire a demandé la collaboration de tous. « De la collaboration de nous tous, dépend le succès de la mise en application de cet arrêté. J’en appelle alors au soutien de tous » a poursuivi Armand Béouindé. Par ailleurs, tout contrevenant pris en flagrant délit, s’exposera à des sanctions, conformément aux dispositions de l’arrêté.

Michel Caboré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.