Santé : les syndicats de la F-Santé exigent la réparation des coupures abusives des salaires

0
les-syndicats-de-la-F-Santé-exigent-la-réparation-des-coupures-abusives-des-salaires

Les syndicats de la F-Santé étaient face à la presse le mardi 3 décembre 2019, à Ouagadougou. Objectif : prendre l’opinion nationale et internationale à témoin sur ce qu’ils qualifient d’abusive et arbitraire dans la coupure de leurs salaires, suite à la grève.

Signé depuis le 31 janvier 2018 entre le gouvernement et les syndicats du secteur de la santé, le protocole d’accord souffre toujours de manque d’application. Le point le plus attendu du protocole d’accord est la mise en œuvre de la loi portant Fonction publique hospitalière (FPH), adoptée en décembre 2017. Ainsi, les multiples actions des syndicats demandant au gouvernement de respecter ses engagements vis-à-vis de ses partenaires sociaux sont restées sans issue favorable. Face à cette situation les syndicats ont multiplié leurs actions à travers diverses formes de grève, paralysant ainsi le secteur de la santé.

Mais le gouvernement ne restera pas passif car il y a de cela environ trois mois que plusieurs agents de la santé sont victimes des coupures abusives et arbitraires de leurs salaires. Des coupures que les syndicats de la F-Santé qualifient d’illégales. Selon les conférenciers, c’est le principe du 30ème indivisible qui devrait être appliqué à l’égard des agents grévistes. C’est-à-dire que même si vous faîtes une grève de 30 minutes dans la journée, on vous fait une retenue de salaire d’une journée. Également, un jour non travaillé, c’est seulement ce jour qui sera coupé et non le mois.

Cependant, la réalité est toute autre. A en croire les conférenciers, les coupures sont faites de façon arbitraire. En effet il y a même des agents qui ont fait zéro jour de grève mais qui ont subi le même sort que les autres. Pire encore certains Directeurs Généraux des hôpitaux disent ne pas être associés au mode de calcul des salaires. Dans le but d’éviter tout désagrément les syndicats de la F-Santé exigent du gouvernement l’arrêt et la réparation immédiate de toutes les coupures jugées illégales.

MICHEL CABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.