Région du sud-ouest : Le ministère de la fonction publique sensibilise les acteurs dans la gestion des affaires publiques à Gaoua.

0
Région- sud-ouest-le-ministère-de-la-fonction-publique-sensibilise-les-acteurs-dans-la-gestion-des-affaires-publiques-à-Gaoua.
SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le ministère de la fonction publique du travail et de la protection sociale a organisé le mercredi 17 octobre 2018 à Gaoua une rencontre d’échange, d’information et de sensibilisation sur le plan d’action nationale du partenariat pour un gouvernement ouvert et la Stratégie nationale de promotion de la bonne gouvernance. Cette séance de sensibilisation qui a regroupé tous les acteurs de l’administration publique, privée, des syndicats et la société civile de la région, est placée sous la présidence du gouverneur de la région du sud-ouest Tagseba NITIEMA.

Afin de promouvoir la transparence dans la gestion des affaires publique, le Burkina Faso a adhéré en décembre 2016 au Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) pour la modernisation de l’action des affaires publiques. Son ambition est de prendre en compte les valeurs de la bonne gouvernance. Cette volonté s’est traduite par l’adoption du plan d’action nationale du partenariat pour un gouvernement ouvert (PAN-PGO) le 25 octobre 2017 , élaboré en commun accord avec les acteurs étatiques, du secteur privé et ceux de la société civile. Le PGO est une initiative internationale multipartite lancée en 2011, qui vise à promouvoir la transparence de l’action publique, à améliorer la participation citoyenne et à combattre la corruption, dans un esprit de collaboration avec les acteurs non-étatiques, les organisations de la société civile et les médias.

Par ailleurs, la promotion de la bonne gouvernance au Burkina s’est matérialisée par l’adoption en novembre 2017 d’une Stratégie nationale de promotion de la bonne gouvernance (SNPG) qui s’étale de 2018 à 2027. Pour le gouverneur de la région du sud-ouest l’action publique d’une façon générale vise à la satisfaction des populations de notre pays et pour y arriver le gouvernement a opté pour une gouvernance ouverte, sensibiliser les responsable des services déconcentrer de l’Etat , les différents partenaires techniques financiers, la société civile ceux-ci doivent surveiller et participer à la décision afin que l’objectif qui est de satisfaire les populations soit atteint dans un esprit d’intégrité.

La particularité de ce partenariat avec les acteurs est qu’ils se donnent pour objectif de regarder ensemble, quelles sont les avancées faites par le gouvernement dans ce domaine composé de treize (13) engagements reparti en cinq axes. Le premier axe qui est de la promotion de la démocratie et des droits humains et de la justice, un autre sur l’amélioration des performances de l’administration, la promotion de la transparence dans l’administration, la répression de la lutte contre la corruption sont autant d’axe sur lesquels des engagements ont été pris .

Dans le cadre de la mise en œuvre des engagements du partenariat pour un gouvernement ouvert la société civile a été aux côtés du gouvernement pour définir les treize engagements qui ont été pris a laissé entendre Souleymane OUEDRAOGO membre du groupe de travail de la société civile et d’ajouter qu’au par avant la société civile a permis lors de la transition à faire adopter deux lois: une loi pour réprimer la corruption, une autre loi pour que les documents officiels soit mis à la disposition du public et pour le suivi effectif de la mise en œuvre de ces engagements. Aussi, la société civile a constitué un groupe de travail qui suit ce que le gouvernement fait, dans la mesure de ses moyens pour faire en sorte que ces engagements deviennent réalité car cela entre en ligne de compte dans l’amélioration des conditions de vie des populations.

Victorien DIBLONI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.