Reduction des risques de catastrophes: les experts refléchissent à Ouagadougou

0
LE-PRESIDIUM-OUVERTURE-DU-FORUM

Ce 11 juin 2019 s’est ouvert le forum sur la réduction des risques de catastrophes. Cette activité a pour objectif de contribuer à une meilleure compréhension de la réduction des risques de catastrophes au Burkina Faso en vue de l’élaboration d’une stratégie. Le forum va s’entendre jusqu’au 13 juin avec pour articulation des panels qui seront animés par des experts et des praticiens.

« Enjeux et défis de la réduction des risques de catastrophes au Burkina Faso », c’est le thème retenu pour la circonstance. En effet, les catastrophes et crises humanitaires pèsent sur le développement économique des nations. Selon la secrétaire générale du ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action sociale représentant le ministre empêchée, le Burkina Faso ne reste pas en marge des conséquences qu’engendrent ces phénomènes dont les plus récurrent sont entres autres, les vents violents, les invasions acridiennes et les sécheresses. « Ces trois dernières années, les inondations et vent violents ont fait 140220 personnes sinistrées dont 31 morts et des dégâts » explique Fatou Ouédraogo/Zizien. A comprendre l’explication du motif qui a valu la tenue de ce forum par dame Zizien, la liste des conséquences n’est pas exhaustive car l’insécurité alimentaire que vivent certaines régions du Burkina Faso, ainsi que la malnutrition aiguë n’est pas à négliger.

UNE-PHOTO-DE-FAMILLE-POUR-IMMORTALISER-LA-RENCONTRE Réduire donc les impacts humains et matériels de ces catastrophes naturelles et anthropiques est un impératif qui implique d’ailleurs tous les acteurs. A cet effet, la commune de Ouagadougou représenté à ce forum a exprimé sa satisfaction quant à la tenue du forum dans la capitale burkinabè. « Il se présente comme une opportunité pour approfondir la réflexion sur les enjeux et défis de la réduction des risques de catastrophes afin de dégager des propositions pour renforcer les acquis » déclare Dakiswendé Denise Sanou représentant le maire de Ouagadougou.

Plusieurs sous thèmes seront selon les organisateurs (le Conseil National de Secours D’urgence et de Réhabilitation( CONASUR)) abordés durant le forum. Ainsi les principales recommandations vont servir à une feuille de route pour la réduction des risques car comme le dit Bakouan yipénè Florent secrétaire permanent du CONASUR , le Burkina Faso ne dispose jusqu’à présent pas de stratégie nationale en matière de réduction des catastrophes.

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.