RDS : Le congrès n’a finalement pas eu lieu

0
Prévu pour se tenir à partir du 06 octobre, le congrès du Rassemblement pour la Démocratie et le Socialisme(RDS) a été reporté à une date ultérieure. La raison ?Il aurait été convoqué de façon unilatérale.
« Un congrès dans un endroit si exigu n’est pas digne du RDS ». Les militants que nous avons trouvés en ce matin n’en  démordaient pas face à l’attitude du président Wendlassida François Ouédraogo qu’ils accusent d’avoir convoqué le congrès « sur de fausses bases ». « Le président a convoqué le congrès à l’insu des militants qui ne l’ont appris que dans la presse. Même le dima de Boussouma président d’honneur du parti a été mis devant le fait accompli » s’est indigné le maire de Boussouma dans le Sanmatenga par ailleurs secrétaire général de la formation, Karim Ouédraogo. Absent, ledit président n’a pas pu donner sa version des faits.
Toujours est-il qu’après moult tractations avec la police, les militants présents vont finalement se réunir dans les locaux de l’ABMAQ qui était censé accueillir ledit congrès. Ce rendez-vous manqué est un épisode dans la crise qui secoue le RDS.Le président Wendlassida François Ouédraogo est accusé de gestion personnelle du parti.Un comité de crise de cinq membres a été mis sur pied en vue d’aplanir les malentendus et convoquer un nouveau congrès dans un délais de deux mois et redonner au RDS les moyens de faire partie des dix plus grands partis au Burkina comme il l’ambitionne. Pour le moment, il revendique 163 conseillers municipaux, deux mairies, un député à l’assemblée nationale et , étant membre de la majorité, un membre au gouvernement.
Soumana LOURA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.