Premières journées parlementaires MPP 2018 : Les députés à Dori s’apprêtent à expédier les terroristes dans les flammes de l’enfer

0

C’est le samedi 17 mars 2018 que le président du groupe parlementaire MPP, Lassiné Ouattara a procédé à l’ouverture des 72 heures des premières journées parlementaires 2018 qui ont débuté le vendredi 16 mars pour prendre fin le dimanche 18 mars 2018 à Dori. L’insécurité et l’incivisme sont au cœur des échanges.

Cela fait un peu plus de trois ans déjà que le Burkina Faso est devenu la cible des attaque terroristes. Depuis la première attaque jusqu’aujourd’hui, c’est un bilan lourd qui est fait desdites attaques ; et la partie Nord du pays est la plus touchée. A côté de cette insécurité, grandit l‘incivisme qui gangrène notre société. Que faire pour bouter hors de nos frontières, ces deux fléaux ? C’est la réponse à cette question que les députés du groupe parlementaire MPP tentent de répondre à Dori à travers le thème : « Problématique de l’insécurité et de l’incivisme, quel regard et quel apport du groupe parlementaire MPP ? ».

Le président du groupe parlementaire MPP, Lassiné Ouattara rappelle que le défi à relever aux termes de ces journées sera de sortir avec des propositions pertinentes dont l’application permettra d’améliorer nettement la sécurité des populations. Pour trouver lesdites propositions, ses camarades et lui vont réfléchir autour du thème précité. Il s’agit d’un thème jugé pertinent par le représentant du groupe parlementaire Paix justice et réconciliation nationale (PJRN), Kayaba Sanwidi. Il estime qu’il est illustratif de la situation de terreur et d’insécurité que vivent les Burkinabè aujourd’hui. Son point de vue est partagé par le représentant du groupe parlementaire (CDP), Paul Sawadogo qui le juge judicieux, car il s’agit d’une problématique très importante et préoccupante pour les populations des villes et des campagnes a-t-il soutenu.

La collaboration avec les FDS une nécessité pour venir à bout du terrorisme

S’il y a un point sur lequel le président du groupe parlementaire MPP a insisté, c’est bien sûr la collaboration des populations avec les FDS. Le président de l’Assemblée Nationale Alassane Bala Sakandé est allé dans le même sens que lui. Pour sa part, il a invité les populations à soutenir les hommes de tenu qui œuvrent au quotidien pour assurer leur sécurité. Il a d’ailleurs salué le courage de ces derniers. Alassane Bala Sakandé a également salué la volonté des députés du MPP de tenir ces journées parlementaires à Dori. Il estime que c’est un choix fort, un soutien pour la population du Sahel qui est confrontée en permanence aux menaces et aux attaques terroristes. Lassiné Ouattara lui donnera raison quand il a déclaré : « nous sommes venus à Dori pour marquer notre solidarité avec vous, vous qui êtes en pointe de la bande septentrionale où les damnés de toute civilisation sévissent, écument et endeuillent quotidiennement nos populations ». Il rajoute : « nous sommes venus magnifier votre combat pour la dignité et l’honneur de ne pas vous plier aux envoyés de ibis (satan) ». C’est au nom de ce combat, qu’il a lancé cet appel : « armons nous de courage et expédions-les dans les hautes flammes de l’enfer », à l’endroit de la population du Sahel.

Il estime que c’est là que se trouve leur place ; car « ces terroristes ne connaissent ni Dieu ni ses saints » a-t-il souligné. Pour justifier ses propos, le patron du groupe parlementaire MPP cite le verset coranique qui dit ceci : « Quiconque tuerait un homme c’est comme s’il avait tué les hommes », Sourate 5n versets 25 à 31. Il renchéri : « Il n’appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n’est par erreur », Sourate An-Nis à verset 92.

Thierry KABORE (Collaborateur)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.