« Nous n’irons pas à la marche de l’opposition », le COSCJDP

0

Le Collectif des Organisations de la Société Civile pour la Justice et la Défense de la Patrie (COSCJDP) a organisé une rencontre avec les journalistes le mercredi 19 septembre 2018 à Ouagadougou. L’objectif était de faire savoir à l’opinion publique leur lecture de la situation nationale en tant qu’organisation de la société civile.

La situation nationale a été dominée depuis quelques semaines par la grève des chauffeurs routiers, les attaques barbares, la marche programmée de l’opposition politique. C’est dans cette optique que le Collectif des Organisations de la Société Civile pour la Justice et la Défense de la Patrie (COSCJDP) en tant qu’organisation de la société civile, soucieuse des acquis de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et résolument engagés pour la préservation et le renforcement de ces acquis de même que la défense du territoire national ont animé cette conférence de presse pour donner leur opinions et recommandation sur la situation nationale. Aussi ils ont rappelés les attentes de la population quant à l’aboutissement des dossiers en instruction pour la manifestation de la vérité dans les affaires Denise Auguste Barry, Safiatou Lopez entre autres.

Dès l’entame de son propos le porte-parole du collectif Dick Markus a clairement signifié l’objet de leur présence. « Nous ne sommes pas ici pour juger quelqu’un du gouvernement. Nous tenons juste ce point de presse pour donner notre analyse de la situation nationale » a-t-il indiqué.

Pour ce qui concerne la question sécuritaire, le COSCJDP a félicité le gouvernement pour les nombreuses actions entrant dans le cadre de la sécurisation du territoire qui ont été menées. « la loi portant programmation militaire quinquennal 2018-2022 pour la réforme de forces armées nationales adoptée le 14 décembre 2017 est un exemple concret » a relevé le porte-parole.

Pour la marche de l’opposition prévue pour ce 29 septembre les représentants sont unanimes quant à la réponse apportée. « On n’ira pas à la marche de l’opposition. Nous sommes des gens soucieux de la sécurité de notre pays » a affirmé Roland Yerbanga, membre du cadre d’expression démocratique d’expression renouveau. Ceux qui pensent pouvoir y prendre part sont libre de de le faire a ajouté Michel Rabo du Réseau dignité.
Notons que le COSCJDP est un mouvement né de façon spontanée avec pour but soutenir les forces de défense contre l’ennemi nuisible.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.