Culture : du 23 février au 02 mars 2019 Ouagadougou abritera la 26e édition du FESPACO

0

En prélude aux activités de la 26e édition du Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO), une conférence de presse a été animée ce jeudi 20 septembre 2018 à Ouagadougou. Cette biennale qui se tiendra sous le signe du cinquantenaire va se dérouler du 23 février au 02 mars 2019. Le Rwanda sera le pays invité d’honneur. A cet effet, un milliard de FCFA sera alloué pour l’organisation de ce grand cadre de rencontre des acteurs du cinéma.

Le colloque sera organisé autour du thème « confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité ». Selon Abdoul Karim Sango, ministre de la culture, il devra permettre de proposer des axes pour aider une meilleure prise en compte de l’ensemble des maillons de la chaine de l’industrie cinématographique et audiovisuelle dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques.

Par ailleurs, il estime que l’organisation de cette 26eme édition marquée par la célébration du cinquantenaire nécessite la mobilisation de moyens importants au regard des défis à relever. « Le gouvernement fidèle à ses engagements va jouer sa partition. Le président a même déjà instruit aussi le gouvernement qui a mis à la disposition des cinéastes du Burkina un budget substantiel d’un milliard de francs CFA pour la production de films de qualité, en vue d’une meilleure représentation de notre cinéma au cinquantenaire » a rassuré le ministre. Même si toutefois, il lance un appel aux partenaires techniques et financiers, le secteur privé pour leur accompagnement car cela y va de la réussite de cette biennale.

Pour le délégué général du FESPACO Ardjouma Soma, cinquante ans c’est l’âge d’or qui nous interpelle sur notre passé et notre devenir, les acquis, les manquements et le repositionnement nécessaire pour mieux aborder l’avenir. A cet effet dit-t-il : « le patrimoine sera mis en valeur à travers la programmation de films classiques de la diaspora des cinémas d’Afrique et de la diaspora avec un accent sur les films restaurés ». Et d’ajouter que les mots clés du FESPACO 2019 sont : « Mémoire et Avenir ».

Ils ont tous deux signifié que la cérémonie de ce matin leur offre l’opportunité de traduire leur reconnaissance à toutes les personnes morales et physiques qui par leur engagement ont contribué à la création, au développement et à la pérennisation de ce formidable espace de communication et de dialogue des cultures.

Des innovations pour cette 26e édition
A en croire Ardjouma Soma, au niveau de la compétition des films, il y aura la revalorisation de la compétition des films documentaires dotée des Etalons et des poulains et disposant d’une salle identifiée pour les galas de projection, la création d’une nouvelle section pour les films d’animation.
Au niveau du Marché International du Cinéma et de l’Audiovisuelle Africain (MICA), il sera mis en place des petits déjeuners du MICA qui seront des espaces de rencontres/ discussions thématiques ; le forum du film d’animation, la réalisation d’une plateforme de visionnage en ligne.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.