Musée des civilisations des peuples du sud-ouest : voici l’historique

0
Musée-Gaoua-Sud-Ouest-Burkina
Distant de la capitale Ouagadougou à 381 kilomètres, le musée des civilisations des peuples du sud-ouest se trouve sur la colline du pouvoir, non loin du haut-commissariat du Poni et du Palais de justice de Gaoua. Ce musée est abrité par un bâtiment colonial. 

Situé à Gaoua chef-lieu de la province du Poni à la fois capitale de la région du Sud-ouest, la cité du bafuji abrite l’un des musées les plus fréquentés du pays. Le musée des civilisations des peuples du sud-ouest regroupe plusieurs salles d’exposition à savoir la salle féminine, masculine et la salle des cultes. Ces différentes salles contiennent des objets consacrés à l’histoire, aux arts et aux traditions des peuples du Sud-ouest.

La diversité de provenance ethnique de ses objets lui donne le profil de musée ethnographique. Et la collecte des objets a commencé bien avant l’ouverture du musée. Pour Oumar GOLANE le premier responsable du musée, l’appellation du musée des civilisations des peuples du sud-ouest est juste puisqu’il englobe toute la région du sud-ouest, c’est-à-dire les quatre provinces à savoir la Bougouriba, le Ioba, le Poni et le Noumbiel.

 

Les objets du musée des civilisations des peuples du sud-ouest sont conservés, exposées dans un bâtiment hérité de l’époque coloniale. Au grand dehors dans la cours du musée, des habitats traditionnels en pays Lobi et Gan attirent les visiteurs. C’est un musée ethnographique qui existe depuis le 21 décembre 1990. Le musée est abrité par un bâtiment colonial qui date de 1920. La construction était en banco. Le premier usage de ce bâtiment c’était une école à la suite c’est devenu un hôpital après ça été abandonné et c’est grâce à la Française Madeleine PERE avec la collaboration de la France en son temps que ce bâtiment a été réhabilité, de 1988 à 1990. Il regroupe sept ethnies à savoir les Birifors, les Lobis, les Djans, les Pougoulis, les Tounis, les Gans, les Dagaras.

 

« Madeleine PERE a beaucoup contribué pour la réalisation de ce musée »

Ce patrimoine culturel parle du mode de vie des peuples du Sud-Ouest, comment ils sont organisées d’où ils sont venues nous a laissé entendre Oumar GOLANE premier responsable du musée. Tchodinté Désiré Somé conservateur au musée des civilisations des peuples du sud-ouest, a rappelé que c’est Madeleine PERE qui n’est plus de ce monde, qui a fait plus de quarante ans (40 ans) a édité un livre sur les Lobi. Et au fur et à mesure qu’elle le faisait, elle collectait une grande quantité des objets d’art ancien. « Quand elle a appris qu’on doit ouvrir le musée , elle s’est rendu au ministère et a beaucoup œuvrer pour doter de la ville de Gaoua d’un musée et le gouvernement par un décret a procédé à la création des musées depuis 1985 et pour la région du sud-ouest nous avons eu la chance que nous avions déjà des objets d’art ancien collecté par Madeleine PERE » a expliqué Tchodinté Désiré Somé.

C’est dans les années 1990 que le Burkina Faso s’est engagé dans le processus de décentralisation. Et dans cette logique la gestion du musée des civilisations des peuples du sud-ouest est aujourd’hui transférée à la commune de Gaoua .

Le musée des civilisations des peuples du sud-ouest est dirigé par les agents affectés par le ministère de la culture des arts et du tourisme.

 

Victorien DIBLONI (Correspondant)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.