MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERE : « La diplomatie burkinabé a mal à Alpha BARRY » DOYE Taba

0

 

Le Syndicat autonome des agents du ministère des affaires étrangères (SAMAE) a tenu une conférence de presse ce mercredi 28 février 2018 à Ouagadougou. La raison de ce face à face avec les hommes de media était de faire savoir à l’opinion publique d’un « profond dysfonctionnement que connait le ministère depuis la nomination de monsieur Alpha BARRY. » Il a été aussi question de la non-application du protocole d’accord signé le 29 juin 2017 entre le SAMAE et le gouvernement. 

 

Le mercredi 28 février 2018, le Syndicat autonome des agents du ministère des affaires étrangères estmonté au créneau pour dénoncer un disfonctionnement au sein du ministère, et ce, depuis la nomination de monsieur Alpha BARRY à la tête de ce département. Selon DOYE Taba, premier vice SG du SAMAE, « depuis la prise de fonction du ministre actuel en 2016, la démagogie, la ruse et les manipulations sont devenues monnaies courantes. » Il ajoute que « tout cela n’est rien face à la légèreté et à l’amateurisme dont il fait preuve en matière de management et de gestion des affaires publiques. »

Aussi, le SAMAE dénonce une confusion de rôle entre le Secrétaire général et le cabinet du ministre à tel enseigne qu’il finit par se convaincre que « Alpha BARRY a décidé d’ériger son Directeur de cabinet à un super secrétaire général ». DOYE Taba indique que ce dernier s’est opposé à la prise de fonction d’un agent affecté par la commission, par la simple raison qu’il est syndicat. Le SAMAE condamne ainsi cet acte qui porte atteinte aux libertés syndicales et attire l’attention des plus hautes autorités sur le fait que la diplomatie burkinabé a tout simplement mal à Alpha Barry.

Par conséquent, le SAMAE exige le pourvoi sans délai aux postes faisant l’objet d’intérim aussi à la centrale qu’en ambassade ; la mise en œuvre intégrale et immédiate du protocole d’accord signé le 29 juin 2017 ; le respect sous toutes ses formes de libertés syndicales au ministère et le respect de l’orthodoxie administrative.

Le SAMAE prévoit de hausser le ton si toutefois les exigences ne sont pas respectées et l’administration sera tenue pour seul responsable de la dégradation éventuelle du climat social et des conséquences qui en découleraient.

Aubin OUEDRAOGO (Collaborateur)

(aubinho375@gmail.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.