Marie Stopes Burkina : Un échographe pour renforcer les capacités de sa clinique de Koudougou

0
Marie-Stopes-Burkina
Remise de l’appareil

Un échographe multifonction! Voilà ce que Marie Stopes Burkina a offert le Mercredi 15 Janvier 2020 à la clinique Marie Stopes/Koudougou. Ce nouvel appareil d’une valeur de plus de quinze millions (15 000 000) F CFA arrive pour renforcer les capacités opérationnelles de la clinique de Koudougou.

Marie-Stopes-Burkina
Le représentant résident de Marie Stopes Burkina, Sylvain Ricard.

C’est à cœur joyeux, au cours d’une cérémonie qui s’est voulue modeste et en présence d’une dizaine de sages-femmes, que l’échographe a été remis à la clinique Marie Stopes Koudougou. Cet appareil d’une valeur de plus de quinze millions (15 000 000) F CFA permettra, selon le représentant résident de Marie Stopes Burkina, Sylvain Ricard, de proposer des échographies à des dizaines de milliers de femmes qui pourront accoucher en toute sécurité. Il explique qu’après onze ans de présence au Burkina, il était de bon ton de renouveler l’équipement qui était dépassé. D’où l’arrivé de cet échographe multifonction qui présente plusieurs caractéristiques confie Dr Karel Nana, responsable des cliniques Marie Stopes Burkina : « L’appareil nous donnera entre autres des échographies mammaires, cardiaques, abdomino-pelviennes, obstétricales et bien plus encore ».

Nous nous réjouissons de l’arrivée de ce nouveau joyau qui a été longtemps sollicité pour donner plus d’éclat aux images, que nous donnons à nos clientes qui nous font confiance, s’est réjoui le Dr Norbert Djiguemdé, Médecin gynécologue-obstétricien à Marie Stopes Koudougou. Embouchant la même trompette, la coordonnatrice de la clinique de Koudougou, Awa Koté, a renchérit que : « Nous avons reçu notre appareil qui est plus performant et qui nous permettra de rehausser le niveau de la qualité de nos services ». Donc c’est de beaux enfants pour le Burkina, c’est la sécurité et c’est des vies sauvées également, clame le représentant résidant de Marie Stopes, tout en invitant les femmes à ne pas perdre de vue l’utilisation des méthodes de la planification familiale.

Au cours de l’année 2019, la clinique de Koudougou a reçu au total 9340 femmes et elle réalise 100 échographies en moyenne par mois, soit dans le cadre d’un suivi prénatal ou dans le cadre des pathologies gynécologiques. Toute chose qui a permis à la clinique de réaliser des recettes de l’ordre de plus de quarante millions (40 000 000) F CFA en 2019, selon Karel Nana pour qui, la clinique doit mieux faire : « Nous disons que ces recettes ne sont pas suffisantes, par ce qu’il faut avoir plus d’entrée d’argent pour pouvoir acheter de nouveaux équipements afin de satisfaire les femmes en les offrant des services de qualité ». Toujours selon Dr Nana, l’objectif de Marie Stopes Burkina, c’est qu’en 2020 avec ce nouveau dispositif, la clinique de Koudougou puisse doubler le nombre de ses clientes par rapport à 2019.

Profitant de l’occasion, Sylvain Ricard, a rappelé que Marie Stopes est présent maintenant 11 ans au Burkina Faso. « Nous offrons des services de contraception aux femmes du Burkina Faso à des tarifs préférentiels avec une qualité qui est équivalente aux services donnés dans le pays d’origine de Marie Stopes qui est l’Angleterre » explique Mr Ricard, avant de terminer que Marie Stopes 11 ans après son installation a plus de 110 000 clientes sur l’ensemble du territoire burkinabè.

Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.