Lutte contre le terrorisme : les experts de la culture des pays du G5 Sahel réunis à Ouagadougou  

0
Terrorisme-g5-sahel-culture-lutte
« Contribution de la culture à la prévention et à la lutte contre l’extrémisme violent au Sahel», c’est le thème qui réuni du 15 au 17 janvier 2020, des ministres en charge de la culture des pays membres du G5 Sahel, ainsi que des experts nationaux et internationaux. La cérémonie marquant le lancement officiel de ces 72h de travaux a lieu ce mercredi 15 janvier 2020 à Ouagadougou.

 

Depuis quelques années, les pays membres du G5 Sahel font face à des attaques terroristes répétées dont les conséquences sont énormes. Pour être plus efficace afin d’affronter l’ennemi commun, ces pays ont décidé mutualiser les efforts. Après les expériences sur le plan militaire, c’est le secteur de la culture qui est en cours d’exploration.

Selon le ministre de la culture burkinabé, Abdoul Karim Sango, la réponse militaire est nécessaire mais ne saurait être la seule solution. Ainsi, dit -il: “ le président du Faso a donc demandé à ce que le problème soit résolu selon une approche holistique qui intègre les questions de développement économique, social et culturel ”. Et c’est pour répondre à cette doléance de Rock Kaboré, que le département de Abdoul Karim Sango a initié une série de rencontre avec les forces vives des régions pour aborder la question du « rôle de la culture dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent et pour la promotion de la cohésion sociale ». Pour le ministre Sango il était nécessaire d’engager des actions multidimensionnelles au nombre desquelles cette conférence destiné à apporter la contribution du secteur de la culture à l’action commune de lutte.

Dr Lassina Simporé, secrétaire général du ministère de la culture burkinabé a précisé que , cette conférence à son terme doit aboutir à une déclaration adossée à un ensemble d’objectifs stratégiques assortis d’une feuille de route en vue de la prise en compte du secteur de la culture dans la résilience et la lutte contre l’extrémisme violent. “ Le déclenchement des mécanismes de l’extrémisme violent est parfois dû à la méconnaissance ou au mépris de nos systèmes de valeurs, en raison des influences extérieurs mondialisées qui relèguent au rang des traditions désuètes ” a indiqué Abdoul Karim Sango. C’est pourquoi de façon concrète cette conférence sera le lieu pour l’ensemble des participants d’identifier les systèmes de valeurs en partage dans l’espace G5 Sahel susceptibles de garantir la cohésion sociale et un meilleur vivre ensemble et de proposer des mécanismes visant à impulser l’action culturelle en vue de la protection et de la promotion du patrimoine culturel dans toute sa diversité.

Réunion des experts en plénière et ateliers, conférence des ministres à huit clos sont entre autres les articulations de cette rencontre qui au soir du 17 janvier laissera voir non seulement une feuille de route mais aussi et surtout une déclaration de Ouagadougou.

 

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.