Lutte contre le terrorisme : Le Conseil supérieur de la défense nationale prend des décisions fermes

0
1- Le chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré (milieu) a présidé le huis clos

La haute hiérarchie militaire, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et certains membres du gouvernement réunis en Conseil supérieur de la défense nationale ont tenu une session extraordinaire ce samedi 8 septembre 2018. Il s’agit d’un huis clos qui s’est tenu La haute hiérarchie militaire, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et certains membres du gouvernement réunis en Conseil supérieur à la présidence du Faso et dont d’importantes décisions ont été prises dans le but de combattre efficacement les forces du mal aux fils et filles du Burkina en l’occurrence les qui s’attaquent Forces de défense et de sécurité.

 

 

Il est important de reprendre d’initiative sur l’Est. C’est le président du Faso, Roch March Christian Kaboré qui l’a annoncé à la suite de la session extraordinaire tenue par le Conseil supérieur de la défense nationale ce samedi 8 septembre 2018. Il faut dire que depuis un certain temps déjà, l’on assiste fréquemment à une vaste déstabilisation du Burkina Faso qui correspond à des harcèlements des FDS sur les différentes frontières. L’objectif visé à travers ces attaques est d’atteindre le moral des troupes, de montrer que l’insécurité existe au Burkina Faso a confié le président du Faso qui a déclaré que force doit rester à l’Etat. C’est pourquoi sans rentrer dans les détails des décisions prises lors du huis clos, il a rassuré le peuple burkinabè que les dispositions seront prises pour non seulement éradiquer ce fléau qui a commencé à sévir à l’Est mais également à neutraliser définitivement ceux qui tous les jours contribuent à tuer les Burkinabè. A l’en croire, les dispositions urgentes seront prises les prochains jours pour parer à cette situation et rétablir la sécurité dans cette zone. « Nos forces armées vont travailler à reprendre en main toute cette zone tout en continuant à sécuriser les zones du Sahel, du Sud-Ouest où nous avons également un certain nombre d’attaques » a-t-il soutenu. Conscient que pour venir à bout de ce fléau, les forces armées burkinabè ont besoin du soutien sans faille de la population, le chef suprême des armées a lancé cet appel : « Je voudrais inviter le peuple burkinabè dans son entièreté à soutenir nos vaillants combattants qui chaque jour se battent pour la défense du Burkina Faso ». Il va plus loin en appelant les uns et les autres à faire preuve de patriotisme. C’est important selon lui, car « la défense de la Nation est une défense collective sur laquelle chacun de nous doit jouer sa partition » a-t-il souligné.

 

Tout en encourageant les Forces de défense et de sécurité engagées dans ce combat contre le mal, Roch Marc Christian Kaboré les a invitées à garder le moral haut. Si la stratégie à adopter dans les prochains jours pour vaincre définitivement les forces du mal a occupé l’essentiel des débats, le huis clos a également accouché d’une décision qui forcément va ravir les hommes de tenue. Il s’agit de la prise en charge des familles des ayants droit, la prise en charge de ceux qui sont décédés, et la prise en charge de ceux qui sont blessés et qui tombent dans des situations d’invalidité. Ce sont des propositions qui seront examinées dans les prochains jours en conseil pour qu’avant fin septembre, les décisions soient prises pour pouvoir veiller à tout cela a confirmé le chef de l’Etat.

 

 

Thierry KABORE (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.