Littérature : Une révolution de mentalité par le livre « rêve burkinabé »

0
Littérature-burkinabé-Une-révolution-de-mentalité-par-le-livre-rêve-burkinabé

Paru aux éditions ECOVIE, le livre intitulé “Le rêve burkinabé” de Hyacinthe Wendlarima Ouédraogo a été dédicacé le mardi 3 décembre 2019 à Ouagadougou dans la salle de conférence de la Médiathèque municipale. La cérémonie de dédicace a été placée sous le parrainage de Me Bénéwendé Stanislas Sankara et du co-parrainage du Pr Moustapha Gomgnimbou.

Littérature-burkinabé-Une-révolution-de-mentalité-par-le-livre-rêve-burkinabéDeuxième œuvre après la parution en 2013 du recueil de nouvelles, ‘’La vallée des larmes » “Le rêve burkinabé” titre du livre de l’auteur est un écrit satirique et interpellateur qui braque ses radars sur le passé et le présent, les hormmes et le milieu du Burkina Faso et de l’Afrique. Des mérites des temps anciens du peuple burkinabè aux conséquences dramatiques de l’héritage colonial à l’agonie morale des sociétés du XXI siècle, tous les maux s’invitent dans le procès de cet essai social et politique. Il décrit et s’attaque aux causes du délitement social qui procède de la dégradation continue de la mentalité humaine. L’autopsie passe en revue les raisons de la déliquescence de l’État et des crises sociopolitiques actuelles.

L’œuvre est une analyse de la situation socioéconomique et politique du Burkina, une dénonciation d’insolents mensonges, une remise en cause de nombreux stéréotypes, une invite à une vision nouvelle. Son défi majeur est donc la transformation du capital humain, une transformation à partir d’une prise de conscience, d’un refus des préjugés, d’une quête de la véritable identité, d’une manifestation du divin potentiel. La découverte de l’importance de la conscience positive, de la super puissance du subconscient et l’application des lois du succès doteront chaque Burkinabé des bagages nécessaires pour rendre possibles les réalités dites impossibles.

Livre de 359 pages réparties entre 9 chapitres, ”Le rêve burkinabé se veut une arme de la pensée, conçue pour déloger des esprits, de l’obscurantisme, pour battre en brèche les préjugés fatalistes sur la destinée du Burkina Faso en particulier et de l’Afrique en général par une théorisation inspirée de diverses idéologies en l’occurrence celle de feu président Thomas Sankara qui démontre qu’il n’existe de fatalité que pour ceux qui l’acceptent.

Pour le parrain Me Benewendé Stanislas Sankara, en abordant ‘’le rêve burkinabé’ ’a voulu établir un parallèle avec celui américain. Le rêve burkinabé procède d’abord à une analyse critique de notre société et projette ensuite le vivre ensemble à travers les valeurs qui sont communes a-t-il laissé entendre. Ce rêve veut que tous les Burkinabés ensemble dans l’unité nationale puissent emprunter le même chemin, les mêmes aspirations à savoir vivre en tant que Burkinabé dans notre culture a-t-il conclu.

“Le rêve burkinabè “selon l’auteur, procède d’une triple volonté d’abord, il s’agit d’offrir au peuple burkinabé un récapitulatif de l’histoire nationale et des potentialités variées dont regorge le pays, et qui peuvent servir de tremplin au développement. Ensuite, présenter une analyse succincte des maux qui minent la société et le développement économique depuis indépendance. Enfin, faire une proposition de solutions pour une révolution profonde des mentalités et une rupture avec la médiocrité.

Quant à Parfait Ilboudo, l’œuvre n‘existe que lorsqu’elle est lue. En écrivant ce livre, l’auteur s’adresse à chacun des burkinabé pour diffuser ses idées. Il a invité chaque burkinabé à l’acquérir pour participer à un développement durable.

Zoulkarnine Diasso (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.