Insécurité à l’Est : plus de 6000 déplacés dans la ville de Fada N’gourma

0
Insécurité-à-l-Est-plus-de-6000-déplacés-dans-la-ville-de-Fada-N-gourma

Depuis le début de cette semaine, la ville de Fada accueille des centaines de personnes venant des localités de Nagré, Natiaboani, Kounkoufouanou. Femmes, hommes, enfants et animaux pour certains à pieds, d’autres à dos d’ânes ou à véhicules convergent dans la capitale de la Région suite aux différentes attaques dans leurs localités fuyant les terroristes.

Si certains des déplacés ont été accueillis dans des familles, nombreux sont ceux qui ont passé des nuits au bord des routes. Pour les autorités locales, il faut réserver un accueil chaleureux à ces parents. En collaboration avec le service social, certains déplacés sont installés dans des cités d’accueil. Leur nombre actuel est estimé à 6000 déplacés selon le service social mais ce nombre pourrait augmenter vu le mouvement qui se poursuit après l’attaque survenue dans un des villages (Nagré). « Nous avons tout abandonné dans nos villages. Il fallait se sauver d’abord. Les Hommes armés ont tout mis à feu même nos moyens de déplacement et emporté le bétail » nous confie une victime.

A la question de savoir si d’autres personnes sont toujours dans les villages, la même source nous fait savoir qu’il est difficile de répondre à cette question car il est sans nouvelles de certains membres de sa famille et d’ajouter que certaines personnes ont préféré rejoindre leur natal tel Kaya, Bogandé, Diapangou. La région a franchi la ligne rouge depuis le 06 Novembre 2019 après l’attaque de Boungou.


Guigriyamba LALLOGO (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.