L’actualité du monde en bref

0
L-actualité- du –monde- en -bref

Burkina Faso : 486 360 personnes déplacées internes enregistrés

Selon la ministre Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marshal ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, à la date du 02 octobre 2019, l’insécurité a affecté plus de 800 mille personnes. 486 360 personnes déplacées interne sont enregistrées et reparties dans toutes les 13 régions du pays. Les zones les plus touchées sont les régions du Centre-Nord avec 270 476 personnes déplacées internes soit 55,61% suivie de la région du Sahel : 160 741 soit 33,05% ; du Nord : 31 998 soit 6,58%, de l’Est : 10 293 soit 2,12% et enfin de la Boucle du Mouhoun avec 8 577 soit 1,77%.

MALI : l’état d’urgence est prorogé

L’état d’urgence est prorogé d’un an au Mali, à compter du 31 octobre. L’annonce a été faite mercredi par le gouvernement. Il est entré en vigueur, sans interruption, en novembre 2015 après l’attaque des groupes armés contre un grand hôtel de Bamako. Cette décision, adoptée mardi en conseil des ministres, intervient alors que les groupes armés sont toujours actifs dans le pays.

CAMEROUN : 22 militants du parti d’opposition MRC libérés

Selon les avocats des militants, ces libérations se sont faites sans aucune explication de la justice. Elles pourraient s’inscrire dans le cadre des mesures d’apaisement annoncées par le président de la République Paul Biya à l’issue du dialogue politique. Le MRC demande en plus de leur libération, l’abandon de toutes les charges.

Tanzanie : 30 millions de préservatifs importés

Les autorités sanitaires tanzaniennes ont importé 30 millions de préservatifs pour remédier à une pénurie signalée plus tôt cette année dans ce pays d’Afrique de l’Est. Nombreux sont ceux qui s’inquiètent de la flambée des prix des préservatifs, alors que la distribution de préservatifs fournis par le gouvernement diminue. Certaines maisons d’hôtes de Dar es Salaam, la capitale commerciale et centre touristique, ne distribuent plus les contraceptifs gratuitement.

SYRIE : Amnesty International dénonce des crimes de guerres

Les forces turques et leurs supplétifs syriens ont commis lors de leur offensive contre les forces kurdes dans le nord syrien, des «crimes de guerre», dont des «exécutions sommaires» et des attaques meurtrières contre des civils, a dénoncé vendredi Amnesty International.

MICHEL CABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.