Invitation à Pau : « le président du Faso ne devrait y aller » estime le CFOP

0
Invitation-à-Pau-le-président-du-Faso-ne-devrait-y-aller-estime-le-CFOP

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP), était à la presse le mardi 10 décembre 2019, à Ouagadougou. La convocation des présidents du G5 Sahel à Pau ; la distinction honorifique des leaders de l’opposition, la célébration de la fête de l’indépendance, et la perturbation des cours étaient les principaux points inscrits à l’ordre du jour.

La convocation des présidents du G5 Sahel à Pau le 16 décembre prochain, continue de faire polémique. Ainsi, selon l’opposition politique cette décision du président français Emmanuel Macro, est une insulte à l’égard des peuples. « Le Contexte, la forme et surtout le ton utilisé, font de cette convocation, empreinte de mépris et une insulte aux peuples des cinq pays concernés. C’est une façon pour Macron, d’humilier les présidents de ces pays, qui incapable d’organiser le combat contre les groupes terroristes qui menacent leur pouvoir, sont obligés de se soumettre » a laissé entendre Adama Séré président du RDEBF. Pour lui, le président du Faso ne devrait pas y aller à cette rencontre. Aussi, l’opposition estime que le président Kaboré, n’aura aucun courage de demander à Macron et aux autorités françaises le départ de l’armée française du Burkina Faso.

A en croire les conférenciers, le président du Faso, reviendra juste faire du verbiage pour sauver sa face aux yeux du peuple. « Quand le président Kaboré dit que ce sera l’occasion de se parler franchement, il oublie que ce n’est pas lui qui a pris l’initiative de la rencontre, mais que c’est Macron qui l’a convoqué. Comme le dit un proverbe, si tu es parenté à la chèvre, tes larmes ne cesseront jamais de couler au marché », a renchéri les conférenciers.

S’agissant de la célébration de l’indépendance à Tenkodogo, le CFOP n’a pas manqué de dénoncer le manque de qualité des infrastructures et les travaux qui ne fissent jamais à temps. Le CFOP déplore également l’incapacité des dirigeants à assurer la sécurité des populations, après 59 ans d’indépendance. Adama Séré et son co-animateur du jour ont aussi exprimé la satisfaction du CFOP, quant à la décoration de quatre responsables de partis de l’opposition, par le président du Faso. Il s’agit de Zéphirin Diabré de l’UPC, Eddie Komboigo du CDP, Gilbert Noel Ouédraogo de l’ADF/RDA et Mamoudou H. Dicko de la NAFA. Pour terminer l’opposition a salué l’interpellation du maire de Ouagadougou, sur les fauteurs de troubles dans les établissements scolaires.

MICHEL CABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.