Gouvernance locale des ressources forestières : Le projet « Weoog-Paani » lancé

0
Gouvernance- locale –des- ressources- forestières- Le projet - Weoog-Paani -lancé

Le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Nestor Batio Bassière, a procédé, le jeudi 17 octobre 2019 à Manga, au lancement officiel du projet de « gouvernance locale des ressources forestières, phase de mise à l’échelle » dénommé « Weoog-Paani ».

Le ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique et ses partenaires techniques et financiers sont passés à une étape supérieure dans la mise en œuvre du projet de « Gouvernance locale des ressources forestières ». En phase pilote depuis 2007, le projet est devenu « Weoog-Paani » qui signifie « nouvelle forêt aussi bien dans la gouvernance que dans la gestion par les collectivités et les communautés ». C’est le ministre en charge de l’environnement, Nestor Batio Bassière, qui a procédé au lancement officiel de la nouvelle dénomination du projet.

De huit (8) communes couvertes durant la phase pilote du projet de 2007 à 2019, le projet Weoog-Paani s’exécute désormais dans 25 communes réparties dans quatre (4) régions que sont le Centre-sud, le Nord, l’Est et le Centre-est. Selon le directeur des opérations Afrique de l’ouest de Tree Aid, Georges Bazongo, au-delà de sa mise à l’échelle géographique, le projet dans sa nouvelle version, entend « permettre d’opérer un changement structurel juste, durable et inclusif majeur ». L’objectif, a-t-il poursuivi, est d’aboutir à une situation ou à un état avec « des communautés et des collectivités ayant les capacités pour restaurer, protéger et conserver les ressources forestières situées sur leurs terroirs ou territoires et dont elles tirent durablement profit pour améliorer leurs conditions de vie ».

La promotion de la gouvernance locale des ressources forestières, les investissements dans les forêts et la valorisation de Produits forestiers non ligneux (PFNL) sont, entre autres, actions qui devront être posées dans ce sens.Le projet « Weoog-Paani » est mise en œuvre par un consortium composé du chef de file Tree Aid, du Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU/UNCDF) et de l’Organisation néerlandaise de développement (SNV). Il est financé par l’Agence suédoise pour le Développement international (ASDI) à hauteur de 9 384 449 000 francs CFA pour une durée de cinq (5 ans) allant du 1er juin 2019 au 31 mai 2024.

Largo Mamdi (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.