4ème édition Koura Bootcamp : les TIC comme solution pour révolutionner l’agriculture burkinabé

0
4ème -édition –Koura- Bootcamp- les -TIC – comme- solution- pour –révolutionner- l’agriculture -burkinabé

L’association Koura a procédé à l’ouverture des activités de la 4ème édition de koura bootcamp, le jeudi 17 octobre 2019, à Ouagadougou. Le thème retenu pour cette édition est : « Entrepreneuriat Agricole et TIC ». L’objectif est d’inciter la jeunesse à révolutionner le secteur agricole par le biais des techniques de l’information et de la communication (TIC).

La 4ème édition du Koura Bootcamp se déroulera du 17 au 19 octobre 2019, à Ouagadougou. Des panels, des ateliers, des activités de créativité et des concours constitueront les moments forts de cette édition. Plus de 600 participants sont attendus à ce grand rendez-vous. Ce cadre donnera l’occasion à la jeunesse d’avoir des échanges francs et directs avec des entrepreneurs, des investisseurs et des institutions. Cela devra leur permettre d’avoir des rudiments nécessaires afin d’opérer des innovations majeures dans le secteur agricole burkinabé à travers les technologies de l’information et de la communication.

4ème -édition –Koura- Bootcamp- les -TIC – comme- solution- pour –révolutionner- l’agriculture -burkinabéSelon les organisateurs, révolutionner l’agriculture burkinabé s’avère plus que nécessaire, si nous voulons atteindre l’autosuffisance alimentaire. « Au Burkina Faso, environ 86% de la population pratique l’agriculture. Cependant, force est de constater que nous continuons toujours à importer des produits alimentaires. Tout cela parce qu’il n’y a pas d’innovations. Nous pesons qu’il est maintenant temps de révolutionner notre secteur agricole à travers les TIC si nous voulons cesser toutes importations de vivres » a laissé entendre Abdoul Afize Ouédraogo, président de l’association koura.

En rappel l’association koura intervient dans le domaine de l’entrepreneuriat et le développement. Pour le président de l’association Koura, cette édition est particulière car elle a touché la sous-région ouest africaine car il y a des participants qui sont venus de plusieurs pays.

MICHEL CABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.