Festival Yeelba : Une vitrine pour révéler le Burkina à l’Italie

0
Festival-Yeelba-Une-vitrine-pour-révéler-le-Burkina-à-l-Italie

Le comité d’organisation du « Festival Yeelba » a organisé une conférence de presse, le jeudi 10 octobre 2019 à Ouagadougou. L’objectif est de parler du « Festival Yeelba » qui se tiendra les 13, 14 et 15 décembre prochain à Rome en Italie et d’inviter les professionnels du monde du Textile burkinabé à y prendre part.

« Fil de coton, Fils du coton », c’est sous ce thème que se déroulera la première édition du « festival Yeelba, les 13 14 et 15 décembre prochain à Rome en Italie. Selon Josephine Ouédraogo, ambassadeur du Burkina Faso à Rome, le choix de ce thème a pour but de donner un caractère culturel et économique au festival. Car dit-elle « en choisissant le coton comme produit phare nous souhaitons démontrer que le coton a toujours été un produit de la tradition économique au Burkina Faso depuis des siècles. Quand on regarde dans l’histoire traditionnelle politique du pays depuis les indépendances nous constatons que les chefs traditionnels étaient habillés en cotonnade filée par les femmes et tissée par les tisserands ». Elle a par la suite signifié qu’au-delà de l’histoire séculaire qui unit le Burkina Faso au coton, le coton est une identité pour le burkinabé à travers le Faso Danfani à l’extérieur.

Par ailleurs, l’objectif de ce festival à en croire, l’ambassadeur du Burkina Faso à Rome, est de faire découvrir le Burkina Faso à travers son savoir-faire dans la transformation du coton et des produits agroalimentaires issus de ses terroirs. De même que susciter l’intérêt des Italiens pour le Burkina Faso et l’intérêt des burkinabé pour l’Italie afin que naissent des partenariats entre les acteurs économiques des deux pays. A entendre Josephine Ouédraogo, ce Festival présentera à la fois un double plan économique et culturel et mettra en exergue le lien séculaire entre le pays des hommes intègre et le coton. Mais aussi il sera un cadre de connaissance mutuelle et de partage entre les deux pays.

Le festival s’adresse à tout le public, mais vise particulièrement les professionnels du textile, les artisans, les transformateurs de l’agro-alimentaire. Il est prévu de dresser à cet effet une cinquantaine de stands de 9m2 à 200.000 F pour les exposants du Burkina et d’Italie, ainsi que les partenaires qui souhaitent présenter leurs activités. Il faut noter que le package de participation s’élève à 655.000 y compris (stand, navette aéroport-site d’hébergement-site d’exposition, hébergement, restauration). La date limite d’inscription est prévue pour le 15 novembre 2019.

Flore KINI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.