Entrepreneuriat : Les jeunes de Poa à l’école du montage des dossiers de requête de financement

0
Les-jeunes-de-Poa-à-l-école du-montage-des-dossiers-de-requête-de-financement

La commune de Poa (25 km de Koudougou), après une série de formation sur l’entrepreneuriat et la création d’entreprises au profit des jeunes, est passée à une autre étape de l’auto-emploi qui est celle de la recherche des financements. Raison pour laquelle elle a formé près de quatre-vingt-dix (90) jeunes, du 4 au 8 Décembre 2019, sur les domaines porteurs et le montage des dossiers de requêtes de financement. L’activité a été possible grâce à la coopération Suisse à travers la cellule d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (CADEPAC).

Les-jeunes-de-Poa-à-l-école du-montage-des-dossiers-de-requête-de-financement
Le maire de Poa, remettant une attestation de participation à une participante.

La jeunesse constitue le fer de lance du développement, dit-on. Mais pour que cette jeunesse puisse constituer une force et participer au développement socio-économique du Burkina Faso, elle doit d’abord être formée. Et à ce niveau se pose l’inadéquation entre la formation et l’emploi, et de l’autre côté, les jeunes sont très peu préparés pour répondre aux défis de l’auto-emploi de plus en plus encouragé. Mais que faire ? C’est donc face à ce constat que la commune de Poa, a organisé du 4 au 8 Décembre 2019, une formation sur les aptitudes de création des micro-entreprises et le montage des dossiers de requête de financement, au profit des jeunes et femmes. Et cela pour faciliter leur accès aux fonds et programmes d’appui aux jeunes.

Initialement destinée à cinquante (50) jeunes et femmes de la commune de Poa, ladite formation a finalement regroupé près de quatre-vingt-dix (90) participants. Les trois premiers jours ont été consacrés à la formation modulaire en entrepreneuriat notamment à la création et à la gestion d’une entreprise, et les deux derniers ont consisté à un accompagnement technique de jeunes au montage des plans d’affaire ; a fait savoir le formateur Hadara Sawadogo, par ailleurs point focal jeunesse dans la commune de Poa. La présente formation des jeunes et femmes de Poa sur les techniques de montage des plans d’affaire intervient pour leur permettre de prendre part aux appels à projet lancés par les fonds et programmes d’appui aux jeunes, dans le but qu’ils soient financés pour s’auto-employer, explique Mr Sawadogo.

Cette activité a été une aubaine pour l’élève, Alidou Ouédraogo, qui partage ses journées entre l’école et son métier d’éleveur. Il confie que grâce à cette formation, il a pu monter un projet tourné vers l’élevage qui, s’il est financé, lui permettra d’étendre son activité à l’élevage des grands ruminants. Et cela ne sera pas sans impact sur le développement de la commune, au regard des indicateurs qui montrent que 50,1% des chômeurs à Poa ont moins de 24 ans, a souligné le maire Daouda Bagué : « En renforçant les compétences des jeunes dans l’entrepreneuriat, on leur permet de s’auto-employer, de créer des micro-entreprises pour subvenir à leurs besoins et d’accompagner le développement de leur commune ». En rappel, cette formation initiée par la commune de Poa a été possible grâce à l’appui de la coopération Suisse à travers la cellule d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (CADEPAC).

Aziz Kaboré (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.