Education : le CEPS de Houndé fait le bilan de l’année scolaire 2018-2019

0
centre-promotion-sociale-houndé
Le 1er mai 2019 a eu lieu la cérémonie de clôture des activités de l’année scolaire du centre d’éducation et de promotion sociale de Houndé. Parrainée par le Députe-Maire de la commune de Houndé Dissan Gnoumou la cérémonie a connu la participation de plusieurs autorités de la province du Tuy. Les responsables du Centre ont saisi l’occassion pour faire le bilan de l’année écoulée et de faire un plaidoyer pour de meilleures conditions générales du CEPS pour l’année scolaire 2019-2020. 

Centre-promotion-sociale-houndé
Madame Dembélé, Directrice du Centre

Le centre d’éducation et de promotion sociale ( CEPS ) de Houndé est l’un des trois centres de la direction provinciale de la femme de la solidarité nationale de la famille et de l’action humanitaire de la province du Tuy . A l’instar des autres CEPS, celui du Houndé a pour vocation la formation et l’insertion socio-professionnelle des jeunes filles et femmes scolarisées et non scolarisées. Cela à travers l’apprentissage en coupe couture, en savonification, en alphabétisation et en éducation à la vie familiale. A cette cérémonie de clôture la directrice du centre d’éducation et de promotion sociale ( CEPS ) de Houndé madame Dembélé née Yameogo Sophie a fait une présentation de son institution. A l’en croire, le centre a accueilli 80 jeunes filles et femmes soit 38 en première année,30 en deuxième année et 12 en troisième année. Toutefois pour des questions d’abandon, le centre n’a formé que 76 jeunes filles et femmes dans la commune de Houndé. Sur ces 76 formées 11 sont en fin de cycle et sont par ailleurs disponibles sur le marché de l’emploi à compter de ce jour.

Madame Dembele a également dressé une liste de difficulté auxquelles fait face le centre. Il s’agit entre autre de « l’absence de subvention pour le centre, l’état défectueux des machines à coudre, la difficulté de motivation des monitrices, l’absence d’accompagnement des jeunes filles et femmes en fin de cycle, le manque de personnel de sécurité sur le site du CEPS et le manque de partenaires locaux ». Au regard des bons résultats malgré les difficultés, la première responsable du Centre a remercié les monitrices pour leur ardeur au travail et les apprenants pour leur assiduité et engagement à l’apprentissage.

Mademoiselle Martine Ouarahoun représentante des élèves du centre a quant à elle remercié au nom de ses camarades les partenaires du CEPS, les monitrices ainsi que la direction du CEPS pour les connaissances et compétences acquises et plaide tout comme madame Dembélé pour une amélioration des conditions du centre pour une optimisation des résultats à partir de l’année scolaire avenir.

« Un plaidoyer pour sauver le CEPS de Houndé »

Au regard des difficultés, madame Dembélé a soumis ses doléances aux autorités présentes à la cérémonie. « le centre d’éducation et de promotion de Houndé à besoin pour sa survie d’un soutien de la part du Ministère de la femme de la solidarité nationale ,de la famille et de l’action humanitaire et de la commune de Houndé, d’une dotation en machines de coudre, de l’accompagnement des élèves en fin de cycle, l’électricité et de l’eau pour le centre » a-t-elle recommandé.

Centre-promotion-sociale-Houndé
Le Députe-Maire Dissan Gnoumou, Parrain

Les recommandations de la directrice semblent ne pas tomber dans l’oreille d’un sourd. Ainsi, le directeur provincial de la femme de la solidarité nationale, de la famille et l’action humanitaire du Tuy Moumouni Kanganbega a proposé un plaidoyer de la mairie auprès de la société minière Houndé Gold Opérations ( HGO ) pour soutenir le centre. Le parrain de la cérémonie le Depute-Maire Dissan Gnoumou s’est dit très touché par le choix porté sur sa personne pour le parrainage de la cérémonie de clôture des activités du CEPS. Il a marqué l’intérêt de sa personne et de sa commune pour résoudre certaines difficultés auxquelles fait face le centre. Ainsi, il a pris l’engagement de prendre des mesures pour l’électricité et l’eau pour le centre pour l’année scolaire 2019-2020. Il a rassuré la direction du CEPS de futures actions de la commune pour accompagner la formation.

De l’hymne Nationale en Dioula au théâtre de sensibilisation en passant des ballets et le défilé, la cérémonie à fait le bonheur de ceux qui ont effectué le déplacement pour la circonstance.

Rappelons que le centre d’éducation et de promotion sociale ( CEPS ) de Houndé est situé au secteur 3 et a vu le jour en 1996 et est l’un de rare centre encore fonctionnel dans la région des Hauts Bassins.

 

Kassoum Ouédraogo (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.