Célébration de la Nuit du Destin à Bobo: Pluie de bénédictions pour la stabilité du pays

0
Bobo-dioulasso-nuit-destin
Les mérites de la Nuit du Destin ont été le principal plat de résistance de sa commémoration par les fidèles musulmans. Elle a été célébrée dans la nuit du vendredi 31 mai au samedi 1er juin 2019.

 

La nuit du Destin a été célébrée par la communauté musulmane du Burkina en générale et par celle de Bobo-Dioulasso en particulier. Environ plus de deux heures après la dernière prière du soir, malgré le climat glacial suite à la pluie dans la nuit du jeudi au vendredi, les fidèles musulmans et musulmanes soigneusement habillés se sont dirigés vers les différents lieux de prêche pour écouter la bonne parole. Comme d’habitude, la plupart des prêches ont traité de l’importance de cette nuit qui équivaut à mille années d’adoration. C’est également durant cette nuit que le Saint Coran est descendu et que toutes invocations faites durant cette nuit seront exaucées. Une autre spécificité de cette nuit est le fait qu’elle est toujours célébrée le 26ème jour du mois de Ramadan. Mais cette version n’est pas pourtant partagée par tous car selon certaines confessions islamiques le jour exact de la nuit du Destin n’a jamais été précisé. Cette catégorie avance également qu’il a été seulement enseigné de l’observer dans les dix derniers jours du mois. Toutefois la grande majorité s’accorde sur le 26ème jour.

Dans les lieux de prêches que nous avons sillonnés, au delà de l’importance que revêt cette nuit, les différents prêcheurs ont appelé à un changement de comportement pour une société beaucoup plus saine et vivable. Ce même appel a été également lancé aux dirigeants afin qu’ils puissent appeler à l’unité de tous. « Quand les composants humains de la société changent négativement de comportement, cela a évidement des impacts négatifs sur la société. Nos comportements sont les sources de nos propres malheurs que nous vivons » a en croire les responsables religieux.

Quelques fidèles musulmans interrogés ont avoué que nul ne doit rater sous aucun prétexte l’invocation du Seigneur durant cette nuit car elle est présente une seule fois dans l’année soutient Sissoko Rahamatou,une étudiante malienne présente dans la capitale économique du Burkina. « Moi je viens spécialement implorer le seigneur pour que je sois admis à mon Baccalauréat ainsi que mes amis et tous les autres candidats. » a affirmé Tohé Rodrigue Ibrahim .

La Paix la Sécurité pour le pays et la Sincérité dans la gouvernance ont fait l’objet de bénédictions spéciales.

Koné Yaya(Correspondant)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.