De la solidarité agissante pour contrer le terrorisme !

0
Burkina-terrorisme-solidarité
Notre pays fait l’objet de récurrentes incursions armées terroristes entraînant un bilan macabre et semant le chaos. L’offensive guérilla des serviteurs du diable tourne et essaie d’embraser plusieurs fronts. Bases militaires, écoles, mairies, églises, mosquées, marchés, ‘’maquis’’, convois miniers, camps de réfugiés, populations civiles, représentants de l’Etat, leaders communautaires, paisibles citoyens… rien n’échappe à la folie de ces tueurs sans foi ni loi.  

Le Burkina Faso, reste malgré tout debout et intensifie sa lutte contre les groupuscules criminels. Notre armée est notre fierté, elle a mis hors d’états de nuire plusieurs terroristes et le meilleur reste à venir. La seule et la meilleure alternative pour la survie de notre pays est de faire preuve d’intelligence collective, de mutualiser ses esprits éclairés et ses forces. L’engagement des moyens classiques à monter ses limites sur le terrain des opérations. Le paradigme de la réponse apportée à la menace terroriste devrait obligatoirement changer.

La crise qui secoue le Burkina Faso depuis quelques années suscite tout de même de sempiternelles interrogations : Qui est derrière ces attaques ? C’est quoi cette logique de tuer, tuer, tuer seulement ? Quel est l’objectif de ces terroristes ? Que nous veulent ces assaillants ? Qu’est-ce que le Burkina a à avoir avec la nébuleuse terroriste ? Qu’est ce qui se cache derrière ce drame ? Qu’est-ce que le Burkina possède de si particulier au point d’être harcelé au quotidien ? Peut-on islamiser un musulman qui fête la Noël plus que le chrétien ou un chrétien qui célèbre la Tabaski plus que le musulman?

Peut-on se cacher dans un environnement dégagé comme le Sahel ? Quid des complicités au sein de tous les secteurs de notre société ? Nos querelles intestines et les rancœurs politiques donnent-elles du grain à moudre aux terroristes ? Ce déferlement de violence n’est-il pas commandité pour faire regretter la chute de Blaise Compaoré ? L’insurrection armée est-elle une rébellion invisible pour empêcher à Roch Kaboré de rempiler? Faut-il signer un compromis avec nos deux généraux du bagne pour qu’ils activent leurs réseaux afin que le pays retrouve la quiétude ? Qui fournit armes et munitions à l’ennemi dans une région enclavée comme la nôtre ? Le Burkina serait-il un passage obligé pour atteindre la ‘’vraie cible’’? Bref, à qui profite le crime ?

Il fut un temps où le Burkina a été la base arrière de toutes les rebellions et le laboratoire de toutes les déstabilisations en Afrique de l’Ouest. Nous n’avons pas soutenu nos voisins dans l’adversité, et nous semblons payer maintenant la rançon de notre cynisme. Moralité de l’histoire, quand la maison du voisin brûle aide le à éteindre le feu au lieu de jubiler du malheur le frappe. Les pays du golfe de Guinée sont avertis !

Ag Ibrahim Mohamed

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.