Centre-ouest : lancement de la campagne nationale 2019-2020 de vaccination contre la Péripneumonie

0
Centre-ouest-lancement-de-la-campagne-nationale-2019-2020-de-vaccination-contre-la-Péripneumonie

La ville de Léo a abrité le lancement de la campagne nationale 2019-2020 de vaccination contre la Péripneumonie le jeudi 10 octobre 2019. La cérémonie a été présidée par le gouverneur Irène Coulibaly représentant le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques(MRAH).

Centre-ouest-lancement-de-la-campagne-nationale-2019-2020-de-vaccination-contre-la-PéripneumonieLe Burkina Faso est un pays où l’élevage constitue un important levier de développement économique. En effet, les activités d’élevage mobilisent une frange importante de la population (plus de 86%), contribuent à l’amélioration des rendements agricoles par la traction animale et par la fertilisation des sols grâce aux défections d’animaux, au PIB à hauteur de 18 % et aux recettes d’exportation pour 26%. Outre sa place sociale et économique majeure, l’élevage contribue à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations en leur apportant des produits à haute valeur nutritive. Mais cet élevage est contraignant.

Parmi ces contraintes figurent les maladies animales. C’est le cas de la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) qui est une des pathologies majeures du cheptel burkinabè.
La PPCB est une maladie infectieuse hautement contagieuse affectant principalement les bovins. C’est une maladie à déclaration obligatoire qui sévit dans notre pays de façon enzootique avec un taux de prévalence individuelle évalué à 21% (DGSV, 2017). Elle entraine d’importante pertes économiques liées aux mortalités et aux morbidités et constitue une limite aux échanges commerciaux d’animaux et produits d’animaux.

Dans les pays d’enzootie comme le nôtre, où les mesures zoo-sanitaires sont insuffisamment appliquées, la vaccination reste la seule mesure de contrôle pour limiter l’extension des maladies. C’est ainsi que le MRAH organise des campagnes annuelles de vaccination contre cette maladie. Pour l’année 2019, l’objectif visé est la vaccination de 5 545 316 bovins pour atteindre un taux de couverture vaccinale de 65 % au niveau national. Ce qui permettra de contrôler efficacement la PPCB.
Sur le terrain, tout un système est mis en place où le vaccin nécessaire est disposé au niveau central et acheminé au niveau régional, puis provincial. Il revient donc aux agents à la base des communes de se ravitailler.
Cependant, une contribution symbolique est demandée aux éleveurs. La valeur de cette contribution s’élève à 125f par tête.
Pour les campagnes à venir,le MRAH compte couvrir la vaccination à 100% pour protéger 80% de la population bovine.

Zoulkarnine Diasso (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.