Quid de l’Algérie ?

0
Quid-de-l-Algérie

La bien préoccupante crise au Sahel sera-elle soluble sans l’Algérie, puissance régionale incontournable ? L’Algérie a vécu des années de braise sur une décennie de terrorisme religieux (1991-2002). Le pays relativement sécurisé aujourd’hui est passé maÏtre dans la neutralisation des groupes terroristes. L’Algérie a-t-elle refourgué ses figures des groupes armés (Groupe islamique armé GIA, Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat GSPC ; Al-Qaïda au Maghreb Islamique AQMI ; Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest MUJAO …) dans des contrées désertiques et pauvres, loin de ses frontières ?

Le G5 Sahel, cette barrière constituée contre la nébuleuse ignore en partie l’Algérie. Peut-on maîtriser la situation sécuritaire dans cette vaste zone en excluant cet Etat central du Maghreb ? Alger échaudé par la présence de troupes étrangères à ses portes, partage 900 km de frontière avec le Niger et 1329 km de frontière avec le Mali. Cerise sur le gâteau, c’est en Algérie que le gouvernement malien et ses rebelles du nord ont négocié en 2015 un accord de paix, qui tarde encore à être appliqué. Les réseaux terroristes se financent grâce à l’argent des rançons récupérées lors de prises d’otages et leur implantation dans la criminalité organisée (otages, migrants clandestins vers l’Europe, bétail, cigarettes, drogues, armes, carburants,..). Ces trafics sont établis en Algérie, point de passage obligé !

Le Mali et le Niger sont méfiants face aux ambitions régionales de l’Algérie. Que cherche le Burkina dans cette galère, lui qui n’est ni saharien encore moins voisin de l’Algérie ? A-t-on étendu le théâtre des opérations à un champ qui dépasse la zone d’influence d’Alger ? Le Burkina fait-il les frais, d’une rivalité et d’un double jeu entre Alger et Paris ? L’Algérie veut bien profiter du chaos actuel de la Libye pour imposer son leadership aux subsahariens. L’Algérie, avec ses 42 millions d’habitants, dépense six fois plus d’argent pour son budget militaire que le reste des pays sahéliens réunis. On ne peut pas concevoir d’instaurer la paix dans cette immense région sans une caution de l’Algérie dont la puissante armée compte trois millions d’hommes !


Ag Ibrahim MOHAMED

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.