Centre-Nord : un mouvement voit le jour pour la sécurité de la population

0
Centre-Nord-un -mouvement -voit -le- jour- pour -la -sécurité -de -la -population

Le Mouvement agir pour la sécurité et la dignité des populations du Centre-Nord (MASDP/CN) a officiellement lancé ses activités le jeudi 13 février 2020, à Kaya. Le mouvement a pour objectif de trouver des « solutions endogènes » pour le retour des déplacés dans leurs zones de départ.

« Face aux difficultés qui s’accroissent tous les jours, nous pensons que nous ne devrions plus rester dans une posture de réaction mais plutôt d’action. Des résolutions endogènes peuvent être trouvées au sein de nos populations pour sécuriser leurs villages», a laissé entendre le Secrétaire général du MASDP/CN, Saydou Bargo lors de la cérémonie de lancement des activités du mouvement.

A en croire, Seydou Bargo, ce sont les insuffisances constatées sur le terrain dans la prise en charge des personnes déplacées internes (PDI) qui ont motivé la création de ce mouvement. «Il s’agit, entre autres, de l’absence d’une cartographie des aides humanitaires, du problème d’acheminement des vivres et non vivres dans les zones dites rouges, de la marginalisation des déplacés par certains autochtones et de l’absence de sites d’accueil propres aux PDI dans la ville de Kaya», a déploré Saydou Bargo.

Au regard de la situation, les géniteurs du MASDP/CN ont suggéré l’implication des populations civiles dans la sécurisation du pays, en leur dotant de matériel de défense et l’élargissement de la coordination entre les structures techniques. Autre problème soulevé par MASDP/CN, c’est la présence des corps sans vie dans la rue. Ainsi, le vice-président, Vincent Sawadogo a demandé aux autorités de prendre les dispositions qui sciées. « Les autorités régionales doivent prendre des dispositions pour l’enterrement de ces morts afin que les familles des victimes puissent faire leurs funérailles », a-t-il souhaité. Selon le porte-parole du MASDP/CN, Issaka Sawadogo, à la date du 7 février 2020, le service de l’action sociale du Sanmatenga, a enregistré plus de 500 milles personnes déplacées internes (PDI) dans la région dont 122 468 installées à Kaya.Ce mouvement apolitique est composé de quatre membre dont Samdpawendé Ouédraogo (président), Vincent sawadogo (vice-président), Issaka Sawadogo (porte-parole) et le SG, Saydou Bargo.

Wendkouni Sawadogo (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.