5e RGPH: le Haut Commissaire de la province de la Bougouriba organise une rencontre de concertation

0
5e Recensement Général de la Population et de l'habitat, le Haut Commissaire de la province de la Bougouriba organise une rencontre de concertation.
A jour-J moins 3 du début du recensement RGPH 2019,le Haut Commissaire de la Bougouriba convie rapidement une rencontre d’information à l’endroit des acteurs concernés (Maires,préfets,FDS…) ce mercredi 13 novembre 2019.La salle de conférence de la Direction Provinciale de l’action sociale a été choisie pour abriter la rencontre.

A titre d’information, le Délégué Provincial de la province de la Bougouriba, M.Théophile TAPSOBA,a fait le bilan des activités déjà menées.A ce niveau il a noté qu’il y’a eu la formation des contrôleurs de zones et des agents recenseurs du 28 octobre au 13 novembre 2019.Il faut dire qu’il y’a au total 33 contrôleurs de zones, 135 agents recenseurs et 10 agents sur listes d’attente. Il mentionne qu’ils ont eu beaucoup de difficultés.

Pour les difficultés il faut noter qu’il y’a eu des remous sur la formation suite au non payement des contrôleurs de zones et des agents recenseurs qui avaient déjà fait 2 semaines sans rien. A ce niveau le délégué provincial dit que le payement devrait se faire par orange money mais certains utilisent des kits qui ne leur appartiennent pas et pire d’autres ont mal écrit leur noms et il fallait tout vérifier avant de faire le transfert. Cela a donc pris du temps. L’une des difficultés est le manque de salle de formation et une des salles se trouvait à une dizaine de km de Diébougou.

Quant aux aspects techniques, le 5e RGPH a connu une innovation par rapport à celui de 2006.Il laisse entendre que le recensement se fera par la technologies mobiles c’est à dire avec des smartphones ; sauf dans les situations exceptionnelles le recenseur est autorisé à utilisé la version papier. Également les agents recenseurs qui ont été mandatés pour le travail ont été les meilleurs au regard de leur composition sur leurs copies et remplissent les critères préalablement définis par le comité national de recrutement. Parmi ces critères il y’a le diplôme,la disponibilité, l’expérience dans la collecte des données et la langue parlée dans les zones d’intervention. Il concernera trois cibles à savoir : les ménages ordinaires qui sont nos lieux d’habitation habituels,les ménages collectifs qui sont les monastères, les couvents, les prisons…et les populations flottantes qui regroupent les malades mentaux, les enfants en situation de rue et le RGPH concerne tout âge confondu,voire des bébés aux vieillards.

Cette rencontre a permis aux acteurs de prendre toutes les dispositions nécessaires à fin que ce recensement qui commencera le 16 novembre 2019 soit un véritable succès. Pour Mme le Haut Commissaire Aminata TARNAGDA,que chaque partie soit le relais de la bonne information à la base car avec la question sécuritaire,nous devons rester vigilants.

Tchiroubathian DABIRE(Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.