59e Fête de l’indépendance du Burkina Faso : Le Centre-Sud célèbre l’évènement dans la sobriété

0
59e-Fête-de-l-indépendance-du-Burkina-Faso-Le-Centre-Sud-célèbre-l-évènement-dans-la-sobriété

La gouverneure de la région du Centre-sud, Josiane Kabré, a présidé, le 11 décembre 2019 à Manga, la commémoration du 59e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso au niveau régional.

59e-Fête-de-l-indépendance-du-Burkina-Faso-Le-Centre-Sud-célèbre-l-évènement-dans-la-sobriété
Le salut du drapeau par les autorités.

La célébration de la 59e fête nationale de l’accession du Burkina Faso à la souveraineté nationale et internationale s’est faite sobre dans la région du Centre-sud. L’évènement, initialement prévu à Kombissiri dans la province du Bazèga a été tenu à Manga. Les premières autorités du pays ont souhaité commémorer cet anniversaire dans la capitale régionale en raison « du contexte sécuritaire difficile que traverse le pays ». Pour ce motif également, la grande attraction, la parade civilo-militaire, a été supprimée et la cérémonie réduite à une prise d’arme au minima et la décoration de récipiendaires.

Sur ce dernier point, 52 personnes physiques et morales ont reçu la « petite médaille » pour leurs efforts et leur sacrifice au profit de la Nation. Suivant la répartition, neuf (9) récipiendaires se sont vus octroyés la médaille de Chevalier de l’Etalon, 20 l’Ordre de mérite burkinabè, 16 la médaille d’honneur des collectivités territoriales et sept (7) les Ordres spécifiques.
Malgré la pondération observée dans la célébration régionale la fête, les participants ont soutenu qu’elle a constitué un moment de joie et de fierté tout autant que les précédentes éditions. Pour la gouverneure Josiane Kabré, le plus important est le sens « profond » et la fierté d’avoir acquis la souveraineté nationale et internationale qui entourent l’évènement. Ces sentiments, à ses dires, priment sur le caractère festif.

59e-Fête-de-l-indépendance-du-Burkina-Faso-Le-Centre-Sud-célèbre-l-évènement-dans-la-sobriété
52 personnes ont été décorées.

Dans son allocution d’ailleurs, la première responsable de la région du Centre-sud a exhorté les populations à emboiter le pas des devanciers qui, depuis la création de la colonie de Haute-Volta (1er mars 1919), en passant par l’indépendance (5 août 1960) jusqu’à nos jours, ont marqué l’histoire du pays par des luttes « héroïques » et un sens profond du patriotisme, de bravoure et d’unité dans l’épreuve. Embouchant la même trompette que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré dans son discours à l’occasion de la célébration nationale de la fête à Tenkodogo, Josiane Kabré, a souhaité que tous s’unissent pour faire barrage aux forces du mal et consolider la Nation en relevant les principaux défis à savoir « restaurer l’autorité de l’État central » et « bannir à jamais la stigmatisation de l’autre ».

La commémoration du 59e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso se tient concomitamment avec celle du centenaire de la création de la colonie de Haute-Volta, aujourd’hui Burkina Faso. Tenkodogo dans la région du Centre-est est la ville hôte des festivités qui se tiennent sous le thème : « 100 ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’État-nation ».


Largo Mamdi (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.