31e Tour du Faso : Mathias Sorgho remporte le graal

0
31e-Tour-du-Faso : Mathias-Sorgho-remporte -le graal

Le Burkinabè Mathias Sorgho a remporté, le dimanche 4 novembre 2018, le maillot jaune de la 31e édition du Tour cycliste international du Faso. Il succède ainsi au Marocain Mrouni Salaheddine, détenteur de la tunique dorée de l’édition précédente.

Et de 15 pour les Etalons cyclistes Burkinabè au Tour cycliste international du Faso. Après l’édition de 2016 qui avait été remportée par Harouna Ilboudo, l’histoire retiendra que c’est l’étudiant cycliste de 28 ans Mathias Sorgho qui a remporté la 31e édition du Tour du Faso, inscrivant du coup son nom dans le palmarès de la petite reine. Détenteur du maillot jaune depuis la 4e étape, Mathias Sorgho l’a conservé jusqu’à la 10e et dernière étape de la compétition. Il a bouclé les 1171,300 km de distance totale de la compétition en 28h22mn42sec soit une moyenne de 41,266km/h.Malgré l’arrivée en premier du Belge Timmy De Boes lors de cette dernière étape, Mathias Sorgho a réussi à conserver le maillot jaune d’un écart de 13 petites secondes. En plus du maillot jaune, celui des points chauds est revenu à Seydou Bamogo. Quant au maillot vert, il demeure la propriété de l’Allemand Hermann Keller.

Propos de quelques acteurs du Tour
Yasnémanégré Sawadogo, président du comité d’organisation
« Je félicite tous les cyclistes burkinabè »
Le 31e Tour s’est bien terminé, je suis vraiment soulagé. En tant que président du comité d’organisation je suis soulagé que sur le plan organisationnel. Les défis, à savoir l’excursion au Ghana, la course contre la montre par équipe, suspendue après une vingtaine d’années d’absence, tout cela accompagné de l’augmentation substantielle ont été une réalité, avec à la clé, le maillot jaune. Je félicite tous les cyclistes burkinabè qui sont restés soudés, combattifs et disciplinés

Mathias Sorgho (maillot jaune)
« On a eu un peu de frayeur lors de la course contre la montre »
C’est demain au réveil que je vais réaliser que je suis maillot jaune de ce Tour du Faso. Depuis 2015, je me bats pour me faire plaisir d’abord et ensuite faire plaisir à tous ceux qui aiment le vélo. Je félicite l’ensemble de mes coéquipiers à cette édition. On a eu un peu de frayeurs lors de la course contre la montre qui a fait réduire mon écart. Heureusement, la chance était de notre côté et on s’est aussi battu pour conserver le maillot jaune.

L’œil du Sport(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.