Université Norbert Zongo : 26 enseignants-chercheurs promus au CAMES drapés de toges

0
Signature de conventions

L’amphithéâtre PSUT-Ouest de l’Université Norbert Zongo a abrité les deuxièmes journées de la coopération et du port de toges, le lundi 28 Octobre 2019 dans la matinée. Cette activité à double sens placé sous le thème « Renforcement du portefeuille de la coopération à l’Université Norbert Zongo », a permis à la structure universitaire de signer des conventions avec ses partenaires et de célébrer l’excellence ; en remettant des toges à vingt-six (26) de ses enseignants-chercheurs, tous promus aux grades du CAMES aux sessions 2018-2019.

Etudiants, enseignants, personnel administratif, personnel ATOS et premières autorités de la région, tous ont pris d’assaut l’amphi PSUT-Ouest de l’université Norbert Zongo (UNZ), le lundi 28 Octobre 2019. Ils sont venus pour être témoins de la signature des accords-cadres de partenariat entre l’UNZ et quatre structures privées et publiques. Il s’agit de l’université de Tahoua au Niger, du Centre de Recherche Panafricain en Management pour le Développement (CERPAMAD), de l’Ecole supérieure des sciences sociales, humaines et de management (E3S.HM) et de l’Ecole Supérieure Polytechnique de la Jeunesse (ESUP-J), tous du Burkina Faso. La signature de ces accords-cadres se présente comme une pièce maitresse dans la composition des dossiers d’appel à projet multi pays. C’est également un signe d’engagement réciproque des institutions signataires pour leur permettre de mieux coopérer au bonheur de l’ensemble des acteurs sur la recherche, la promotion des enseignants et l’encadrement des étudiants en thèse et en master, explique le président de l’UNZ, Pr Frédéric Ouattara.

Présentation des enseignants-chercheursOutre cette signature de convention, ces deuxièmes journées de coopération ont été l’occasion de célébrer l’excellence. Cela s’est matérialisé par la remise de toges à vingt-six (26) de ses enseignants-chercheurs promus aux grades du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), aux sessions 2018-2019. Au cours de la session 2018, sur 18 candidats présentés, cinq (5) ont été inscrits au grade de maitre de conférences et les treize (13) autres au grade de maitre-assistant soit un taux de 100%. A la session de 2019, sur les neuf (9) candidats présentés, un (1) candidat a été inscrit au grade de professeur titulaire et sept (7) au grade de maitre-assistant, soit un taux de 89%. C’est ce succès qui a alors prévalu à cette remise de toges. Ces costumes officiels, les toges, permettent d’auréoler d’apparat la fonction d’enseignant d’université. Elles hissent ceux qui la portent au statut d’acteurs privilégiés de la communauté scientifique. Toute chose qui a conduit le Pr Jacques SIMPORE, à présenter aux promus une leçon de l’éthique et de la déontologie des Chercheurs et des Enseignants-Chercheurs hospitalo-universitaire du Burkina Faso. Un acte à l’issue duquel, les promus ont prêté serment avant de recevoir leurs épitoges.

Le représentant des enseignants, Pr Maxime Somé, promu au grade de professeur titulaire, à l’issue de cette cérémonie n’a pas caché sa joie : « C’est un sentiment de joie qui m’anime car c’est des années d’effort que la communauté universitaire vient de reconnaitre. » Pr Somé a terminé en lançant, que c’est également l’occasion pour eux de rester humble, par ce qu’ils se doivent d’être à la disposition de leurs jeunes frères enseignants et étudiants.

Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.