Ouagadougou abritera la 15ème session UPCI du 29 au 31 janvier 2020

0
Union- des- Parlementaires- des- Etats- membres –de- l’organisation- de- la Coopération- Islamique – Ouagadougou- abritera -la -15ème- session- du- 29 –au- 31- janvier- 2020

Le président de l’assemblée nationale Alassane Bala Sakandé était face à la presse ce vendredi 17 janvier 2020. L’objectif de cette rencontre était de tenir l’opinion nationale et internationale de la tenue de la 15ème session de la conférence de l’Union des Parlementaires des Etats membres de l’organisation de la coopération Islamique (UPCI) du 29 au 31 janvier 2020 prochain.

Après les différentes procédures de formalités administratives qui ont été parachevées à Ouagadougou en novembre dernier par la signature d’une convention entre notre parlement et le secrétariat permanent de l’UPCI, le Burkina Faso a été jugé apte pour abriter, la 15ème Session de la Conférence de l’Union parlementaire des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (UPCI) du 29 au 31 janvier 2020. C’est l’information qui a été donnée ce vendredi 17 janvier 2020 au cours d’un point de presse. Selon Bala Alassane Sakandé, président de l’assemblée nationale à jour j-10, ils ont enregistré plus d’une quarantaine de délégations en provenance des 54 Etats membres de l’UPCI. Cela représente 400 participants. En outre, il a relevé qu’ils ont également eu la confirmation de la participation de plus de 15 Présidents d’Assemblée et Organisations interparlementaires dont la présidente de l‘Union interparlementaire qui est la faîtière des organisations parlementaires dans le monde. « Cette 15ème Session coïncide avec le vingtième anniversaire de l’UPCI dont la célébration permettra à notre organisation commune d’envisager l’avenir avec plus de détermination » a ajouté le président Sakandé.

De l’importance de la tenue d’un tel événement de grande envergure, le président ne démontre pas le contraire. Puisque dit-il : « au regard du contexte actuel qui de jour en jour cristallise tant d’inquiétude au plan sécuritaire, ce serait une opportunité de démontrer le contraire. Le Burkina Faso est un havre de paix contrairement à l’image que l’on lui attribue. Nous sommes et restons un peuple hospitalier et intègre ». Parlant de l’organisation, Bala Alassane Sakandé a souligné que la conférence qui se tiendra proprement du 29 au 31 janvier sera précédée de la 43ème Réunion du comité exécutif de l’UPCI, les réunions de commissions, la 9ème Conférence des femmes parlementaires, la 3ème réunion de l’Association des secrétaires généraux des parlements.

Notons que l’UPCI vise entre autres objectifs de faciliter la coopération et la coordination des Etats membres dans les différents fora internationaux, de promouvoir les échanges et le dialogue entre les parlements des Etats membres ainsi que la coordination entre les peuples en faveur du respect et de la protection des droits de l’homme et des principes humanitaires…. Le Burkina Faso est membre de l’OCI depuis 1974 et notre parlement est devenu membre de l’UPCI dès sa création en 1999.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.