Ouagadougou :  des jeunes lancent le mouvement Génération Kanazoé Adama pour le Faso

0
Génération-kanazoé-pour-Faso
Un groupe de jeune préoccupé par l’apport de la jeunesse dans le développement du Burkina Faso a lancé le samedi 18 janvier 2020 à Ouagadougou un mouvement dénommé Génération Kanazoé Adama pour le Faso (GKa-F). Rendre chaque jeune burkinabè meilleur, c’est par ce slogan que les premiers responsables de ce mouvement entendent ouvrir la voie de l’épanouissement à la jeunesse.

 

Le développement d’un pays passe nécessairement par le développement du capital humain. C’est cette perception du développement qui a motivé le lancement du mouvement Génération Kanazoé Adama pour le Faso qui à en croire les initiateurs est une structure apolitique qui a pour vision de « développer une chaine de solidarité intergénérationnelle susceptible de booster la capacité d’autodétermination de la jeunesse burkinabè ».

Après le lancement, le Coordonnateur Amadou Savadogo et ses camarades ont rassuré la population que les activités vont démarrer incessamment. Pour l’atteinte des objectifs, le siège du mouvement sera un centre de formation, d’apprentissage de métiers, de développement personnel, d’initiation à l’entreprenariat et au leadership. Outre la jeunesse, l’autre moitié du ciel n’est pas oublié par le Mouvement Génération Kanazoé Adama pour le Faso. Les premiers responsables ont dans leur agenda la formation des femmes aux métiers de la transformation agroalimentaire, la professionnalisation des associations féminines, le coaching stratégique, l’initiation en montage de projet, l’accompagnement financiers et la valorisation de compétence.

 

Pour y arriver, les initiateurs du mouvement invitent les jeunes à adhérer à la structure pour la rendre plus dynamique. « C’est une opportunité pour la jeunesse. Avec un tel paradigme, les jeunes vont dessiner un modèle social dans une vision de partage et de respect des valeurs et ce avec le triptyque Connaissance-Compétence-Personnalité. » a indiqué Amadou Savadogo. En ce qui concerne le choix du nom Adama Kanazoé, le coordonnateur a laissé entendre qu’il s’agit juste d’un symbole.

Présents à la cérémonie de lancement, les représentants des chefs coutumiers, des jeunes, des femmes ont tour à tour félicité les initiateurs du mouvement puis témoigner de leur engagement à les soutenir dans les différentes activités.

M’pempé Bernard HIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.