Sud-Ouest : la 2ème édition du FASO se tient du 28 novembre au 1er décembre 2019

0
Sud-Ouest- la -2ème – édition- du –FASO- se –tient- du - 28 - novembre- au-1er- décembre- 2019

Les organisateurs du festival des arts du sud-ouest, étaient face à la presses le mercredi 27 novembre 2019. Objectif : annoncer les couleurs du festival prévu du 28 au 1er décembre. Des expositions, des foires, prestations d’artistes seront au menu de cette 2ème édition.

C’est une conférence de presse qui a été animée par le comité d’organisation à savoir Romuald PODA promoteur du festival, Auguste DA et Ollo Félix HIEN tous deux chargés de la communication dudit festival. Les animateurs, ont tout d’abord présenté le programme du festival, puis ont fait décliner le point de l’organisation. Pour cette édition les animateurs ont fait savoir aux hommes de médias qu’elle a démarré avec une caravane qui a commencé à Batié le 19 juin 2019. Puis à Diébougou le 27 juillet, à Dano le 10 août et à Dissihn le 14 août 2019.

La cérémonie officielle d’ouverture interviendra le 28 novembre 2019, à 10 heures. Une cérémonie de remise d’attestations à des personnalités et à des entreprises qui œuvrent dans la promotion de la culture est prévue le samedi 30 novembre 2019. Puis interviendra la cérémonie de clôture le dimanche 1er décembre 2019. Une foire et une nuit culturelle sont programmées tous les soirs. Des artistes de grands renoms de la musique burkinabè sont attendus. Il s’agit d’ Amity Méria, Dicko fils, Idak Bassavé et des artistes de la région.Des artistes de la Cote d’Ivoire et du Ghana seront représentés, ont-ils dit. Contrairement à la première édition qui a mis l’accent sur l’art culinaire, la deuxième édition sera consacrée à l’art du spectacle d’où des pléiades d’artistes.

Pour les organisateurs le FASO a pour ambition de faire la promotion de la musique de la région du sud-ouest. Raison pour laquelle toutes les catégories d’artistes de la région sont conviées à cette édition avec un mélange des artistes venus sur le plan national. Pour ce qui est de la foire, les exposants sont venus des différentes provinces de la région. Sur le plan financier,le FASO ne bénéficie pas de l’accompagnement d’aucun sponsors, il est financé par son promoteur grâce à l’entreprise de gardiennage qu’il gère.
« Impact de la fraude et de la piraterie sur l’avenir des artistes burkinabè : quelles solutions et comment sensibiliser » est le thème retenu pour cette deuxième édition du FASO.

Victorien DIBLONI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.