Société : le SATB appelle ses militants au rassemblement

0
Société-le-SATB-appel-ses-militants-au-rassemblement

Le syndicat national des travailleurs du Trésor Public (SATB) a réuni ses militants en congrès ordinaire, le jeudi 18 juillet 2019 à Ouagadougou. L’objectif recherché à travers ce rassemblement est de relever le niveau de conscience politique et syndicale des travailleurs pour leur permettre de bien analyser le contexte.

Société-le-SATB-appel-ses-militants-au-rassemblementLe syndicat national des travailleurs du Trésor Public SATB cri au rassemblement. En effet, réuni en son 9e congrès ordinaire, ce rendez-vous annuel marque du même coup le vingtième anniversaire du SATB. A en croire le secrétaire général dudit syndicat Seni Kouanda, le SATB commémore ce vingtième anniversaire en tant que syndicat autonome. Aussi a-t-il laissé entendre que « ce congrès est une instance au cours de laquelle il s’agira pour nous de faire le bilan de l’année écoulée, décliner des perspectives et procéder à l’élection d’un nouveau bureau ». « Elévation du niveau de conscience politique et syndicale des Travailleurs du Trésor Public burkinabè dans un contexte de crise sociopolitique : facteur de renforcement du SATB et consolidation des acquis démocratiques et sociaux », c’est le thème qui fera l’objet des débats dans le cadre des activités de ce congrès.

Le 9ème congrès du SATB s’ouvre dans un contexte mondial marqué par une crise du système capitaliste impérialiste selon le secrétaire général du SATB. Une situation internationale agitée par des tensions et des contradictions entre les grandes puissances dit-il, qui se battent pour le partage du monde et en face les peuples, c’est à dire les masses laborieuses qui luttent pour exiger leur « pain, liberté et justice ». En ce qui concerne l’échelle nationale, celui-ci n’a pas manqué de dépeindre la situation sociopolitique qui prévaut, selon lui le pays fait face à une crise sociale et sécuritaire sans précédent. « Au niveau sécuritaire, le Burkina Faso subit des attaques terroristes qui font de nombreuses victimes tant chez les civils que dans les rangs des FDS depuis 2016. Les populations vivent des exactions ignobles : tueries, pillages, incendies des écoles privant de milliers de Burkinabè du droit à l’éducation, destructions des habitations à telle enseigne qu’on dénombre de milliers de déplacés internes » a-t-il declaré.

Au regard du tableau de la situation sociopolitique du pays peint en noire, le secrétaire général du SATB tient pour seul responsable le pouvoir en place. Car dit-t-il « le régime MPP, incapable d’apporter des solutions efficaces à ce problème qui menace même l’existence de l’Etat burkinabè, c’est pourquoi continue, ces attaques contre les droits économiques et sociaux des travailleurs burkinabè en particulier et du Peuple burkinabè en général » Voilà pourquoi il nous revient en tant que syndicat de réunir nos membres de temps à autre pour relever le niveau de conscience politique et syndicale des travailleurs pour les permettre de bien analyser le contexte.

Flore KINI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.