Société : la protection et la promotion des personnes âgées au cœur des assises du CES

0
la-protection-et-la-promotion-des-personne- âgées-au-cœur-des-assises-du-CES

Le Conseil économique et social (CES) a ouvert, ce mardi 16 avril 2019, sa première session ordinaire de l’année 2019. Cette session se tiendra sous le thème : « protection et promotion des personnes âgées au Burkina Faso: quelles stratégies pour une vieillesse sécurisée et contributive? ».

Réunis en plénière, les membres du Conseil Économique et Social veulent donner un meilleur lendemain à la personne âgée au Burkina Faso. En effet, le nombre des personnes âgées croit d’années en années. Selon les données de l’Institut National de la statistique, et de la Démographie reprise par le président du CES, Moïse Napon, la population de 60 ans et plus est passée de 582 060 individus en 1996 à 812 573 en 2006. Il atteindra presqu’un million en 2020. Une croissance qui pose d’énormes défis et les personnes âgées plaident pour leur prise en compte dans le cadre des politiques publiques au regard de l’état de vulnérabilité dans lequel se trouve la majeure partie d’entre elles.

Bien qu’autrefois, respectées, protégées et soutenues par la famille et la communauté , cette tranche de la population est confrontée aujourd’hui à de nombreuses difficultés. Notamment la pauvreté, les maladies, la violence, l’alimentation adéquate et les problèmes de logement décent. Selon Moïse Napon cette situation peut s’expliquer par « la globalisation de l’économie, la récurrence des crises, l’urbanisme grandissant et la perte des valeurs culturelles telle que la solidarité ». C’est conscient de cette situation que le CES a choisi de se pencher autour du thème « protection et promotion des personnes âgées au Burkina Faso :quelles stratégies pour une vieillesse sécurisée et contributive » pour que la personne âgée ne soit plus oubliée dans le cadre des politique publiques.

Le Premier ministre présent à l’ouverture de la première session de l’année a déclaré que « le sujet des assises est important en ce sens qu’il permettra au gouvernement de prendre en charge une catégorie de personnes qui commence à être un nombre important au niveau de la population ». Et cela, de manière à ce que les personnes âgées puissent elles aussi apporter leur contribution économique et sociale parce qu’elles ont une expérience accumulée qu’elles peuvent passer aux générations futures. Aussi , Christophe Joseph Marie Dabiré a demandé une redynamisation du CES car elle sert d’interface entre la population et le pouvoir exécutif .

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.