Situation nationale : le Brassard Noir invite les syndicats à mettre en veilleuse leurs luttes

0
Situation-nationale-le-Brassard-Noir-invite-les-syndicats-à-mettre-en-veilleuse-leurs-luttes

Le mouvement Brassard Noir a organisé une conférence de presse ce mardi 05 novembre 2019 à Ouagadougou. Boukaré Conombo et ses camarades ont dénoncé l’attitude des syndicats du ministère de la santé ainsi que certains responsables politiques qu’ils qualifient être en précampagne.

Situation-nationale-le-Brassard-Noir-invite-les-syndicats-à-mettre-en-veilleuse-leurs-luttes« Les élections de 2020 ne sont pas une priorité pour le Burkina Faso », telle est la conviction des premiers responsables du mouvement Brassard Noir. Pour eux, la priorité c’est la sécurisation du territoire, le retour des déplacés dans leurs familles, la réouverture des écoles et la scolarisation des élèves. A cet effet, le Brassard Noir s’indigne contre certains responsables politiques qu’ils estiment être dans un processus de pré-campagne électorale. « Il faut éviter de faire des élections à des dates prévues et qui ne reflèteront pas les aspirations réelles des populations » a laissé entendre Boukaré Conombo Président du Brassard Noir.

Abordant la grève des agents de la santé, Boukaré Conombo et ses camarades ont déploré les conséquences liées à ces grèves en indiquant que les responsabilités des agents de santé sont engagées. « Leurs responsabilités civiles et pénales sont entièrement engagées. Nous demandons aux autorités judiciaires de s’ auto-saisir de ce dossier » a souhaité le président. Face à cette situation, les conférenciers du jour disent condamner également « le silence coupable et complice des associations ou mouvement soit disant défenseurs des droits de l’homme ».

Pour remédier à la situation sécuritaire le mouvement Brassard Noir à égrainé quelques recommandations. « organiser et soutenir les koglwéogo, les dozos et les rogaga ; rappeler les FDS retraités et qui sont toujours aptes pour renforcer les effectifs ; considérer les FDS mobilisées sur l’ensemble du territoire dans la lutte contre le terrorisme comme une mission spéciale et leur octroyé une indemnité ; Décorer et faire passer en grade supérieur les FDS ayant fait plus d’un an au Front », ce sont les pistes proposées par le Brassard Noir pour encourager les FDS et mieux lutter contre le terrorisme.

En ce qui concerne la commémoration de l’an V de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 même si le Brassard Noir salue l’initiative, il estime que « la plus belle commémoration que l’on puisse rendre à ces martyrs, c’est de leur rendre justice ».


M’pempé Bernard HIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.