Sécurité des femmes journalistes : l’AJB renforce les capacités d’environ 15 femmes journalistes

0
Sécurité des femmes-journalistes-l'AJB-renforces-les-capacittés-des-femmes-journaliste
La cellule genre de l’association des journalistes du Burkina (AJB) a organisé un atelier de formation les 11 et 12 octobre 2019 à Ouagadougou. L’objectif est de renforcer la capacité des femmes journalistes quant à leur place dans les médias et les défis auxquels elles sont confrontées.

Deux jours durant, les femmes journalistes se sont réunies à Ouagadougou pour se pencher sur les différents maux dont elles font face dans l’exercice de leur métier. En effet, le tableau du paysage dans lequel elles travaillent dans les différents médias a été peint en noir. Le plus grand mot qui ressort à cet effet est l’insécurité à laquelle elles sont confrontées dans le cadre leur travail. Force a été de constater que bon nombre de femmes journalistes sont victimes d’harcèlement dans l’exercice de leur fonction et même dans les rédactions dans lesquelles elles travaillent. A cet effet, elles ont été vivement encouragées par la cellule genre de l’AJB à tenir ferme quant aux cas d’harcèlement et à ne pas tarder à dénoncer leur bourreau en cas d’exagération. Il faut noter que le harcèlement est une réalité que ces femmes vivent dans le cadre de leur travail car plusieurs d’entre elles avaient un témoignage a ce sujet. Une participante anonyme a confié avoir été victime d’un de ces supérieurs durant son temps de stage dans une télé de la place et qu’il a fallu menacer le supérieur en question de dénonciation afin qu’il lâche prise, chose qui a écourté son stage.

Par ailleurs, l’état des lieux de la situation des femmes journalistes dans les médias a été dressé lors de cet atelier pour les amener à prendre conscience des dangers qui entravent leur métier. Il est donc ressorti qu’en plus de l’insécurité d’autres maux que sont la discrimination, les pesanteurs sociaux culturelles, les stéréotypes, représentent également des défis pour elles. Ces maux sont les principaux freins qui limitent les femmes journalistes dans l’exercice de leur fonction, a relevé Fatimata Sanou une des formatrices de la cellule genre de l’AJB. Comme forme de discrimination faite à l’égard de la femme on peut citer entre autres la faible représentativité des femmes dans les postes de responsabilité dans les médias, le cantonnement des femmes à des postes bien précis.

Convaincus qu’il y a plusieurs défis qui menacent leur carrière, c’est dans ce but que le combat de l’AJB s’inscrit, à travers l’organisation d’un ensemble de formation sur le leadership féminin ; afin de permettre aux femmes journalistes de prendre conscience de leur situation et de trouver des solutions. Parmi les solutions qui ont été déclinées au terme de cet atelier, il faut noter la prise de contact avec les acteurs des droits de l’homme afin d’interpeller les patrons de presse sur la situation des femmes à travers le respect des textes. Aussi elles s’engagent elles-mêmes à prendre le taureau par les cornes en s’imposant par leur travail.

Flore KINI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.