Politique: le CDP, en phase avec son président d’honneur

0
Politique-le-CDP-en-phase-avec-son-président-d'honneur
Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a animé une conférence de presse ce lundi 14 octobre 2019 à son siège pour éclairer la lanterne de l’opinion publique quant aux correspondances du président d’honneur Blaise Compaoré qui circulent sur les réseaux sociaux.

C’est par une minute de silence que le vice président du Congrès pour la Démocratie et le progrès Achille Tapsoba a débuté la conférence de presse du jour. Oui une minute de silence en mémoire des burkinabè tombés à la mosquée de Salmossi du fait des individus aux funestes intentions.

L’on se rappelle, lors du Congrès extraordinaire du 22 septembre dernier à Ouagadougou, des sanctions avaient été prises à l’encontre de certains des militants du CDP qui étaient en porte à faux avec les textes fondamentaux du parti et certains sont allés ester le parti en justice. Suite à cela, le président d’honneur du parti, Blaise compaoré a convoqué les différentes parties en Côte d’Ivoire afin de s’entretenir avec eux sur la question. « Léonce Koné représentait ceux que le parti a sanctionnés » renchérit le vice président du parti Achille Tapsoba.

Après avoir écouté d’une part la délégation de la direction politique nationale et d’autre part celle des sanctionnés poursuit il, le président d’honneur a invité la direction du parti à rapporter les sanctions dans un esprit de renforcement de la cohésion et de l’unité du parti. Cela en vue de relever les défis électoraux de 2020 pour la conquête du pouvoir d’État en 2020.

Le CDP, a informé que ces correspondances qui circulent sur les réseaux sociaux sont authentiques et ne sont nullement, comme certains le pensent un désaveu de la direction politique nationale, ni des décisions du Congrès extraordinaire encore moins du président du parti.  » Comme nos textes le stipulent tout militant ou organe peut faire recours aux organes supérieurs pour revenir sur les sanctions  » explique davantage monsieur Tapsoba.

Du reste cette rencontre d’Abidjan et les décisions du président d’honneur portent l’espoir de la direction politique et du parti tout entier parce qu’ils veulent que ces différents camarades sanctionnés prennent conscience de l’intérêt du parti pour qu’ils travaillent à un meilleur devenir du Faso.  » Le fondateur Blaise compaoré, est un grand homme d’État, conciliateur et un homme de paix. Sa réaction ne pouvait qu’aller dans le sens du rassemblement, de la cohésion et de l’unité » clame le vice président. Alors la direction politique salut les orientations de Blaise Compaoré et compte œuvrer à rapporter les sanctions pour qu’ensemble avec les militants sanctionnés, ils mènent le bon combat pour la victoire aux scrutins à venir.

Par ailleurs, le CDP rassure les militants des villes et des campagnes et l’opinion nationale et internationale que la direction politique nationale du CDP est en phase avec le président d’honneur et un congrès sera organisé dans les jours à venir pour rapporter les sanctions.

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.