Renforcement de la filière lait au Sahel : APESS joue sa partition

0
Innovation-lait-dori-Sahel-Burkina
L’organisation pour la promotion de l’élevage au sahel et en savane (APESS) tient un atelier de mise en place de la plateforme d’innovation lait ce mercredi 15 mai 2019 à Dori. Une rencontre qui vise à faciliter la transformation et la commercialisation du lait par l’appui des acteurs.

 

Le sahel est une zone d’élevage par excellence, avec une forte production en lait. Mais, la filière reste peut valorisée par le manque de soutien et de compétence. C’est conscient de ce problème que, l’organisation pour la promotion de l’élevage au sahel et en savane (APESS) a créé un cadre d’échange avec les différents acteurs du domaine. Cette rencontre vise à accompagner les producteurs pour l’amélioration de leur rendement en vue de valoriser la production du lait.

Selon le coordonnateur APESS Dori Oumarou Modibo, il sera question lors de la rencontre de diagnostiquer les différents maux qui minent la filière lait. Il a soutenu qu’il y aura l’appui en matériel pour permettre de conserver le lait, et l’octroi des aliments de bétails aux producteurs. « Nous allons monter des plans d’affaire pour permettre a nos producteurs de pouvoir vendre leur production un peu partout » a t-il ajouté.

Le représentant du Haut-commissaire de la province du Seno voit en cette rencontre un cadre qui va valoriser la filière avec la création des emplois pour les femmes et les jeunes. « L’élevage constitue une source de revenu pour les sahéliens. L’innovation de ce secteur va impacter positivement les ménages » a-t-il soutenu.

La représentante des laiteries de Dori Hadiatou Hama a soutenu que le lait représente l’or blanc pour les femmes au sahel. « Nous attendions cette plateforme depuis longtemps, et nous pensons que cela va résoudre nos problèmes dans la lutte contre le chômage et la pauvreté .Le lait constitue un élément vital pour les sahéliennes car il contribue à lutter contre la malnutrition » rassure Mme Hama.

La rencontre a connu la participation des producteurs de lait, les collecteurs, les vendeurs d’aliments pour bétails avec l’accompagnement du ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Inoussa Zongo (correspondant)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.