Relance de la filière coton : le Conseil de Haut niveau en visite à Houndé

0
Harouna-kaboré_relance-coton
La commune de Houndé a reçu une délégation du Conseil de Haut niveau pour la relance durable de la filière cotonnière au Burkina Faso le samedi 10 mai 2019. Objectif, écouter les cotonculteurs de Houndé afin de compter sur leur contribution effective à l’effectivité de la relance durable de la filière coton au Burkina.  

Harouna-kaboré_relance-cotonLe ministre du commerce de l’industrie et l’artisanat Arouna KABORE et sa forte délégation ont fait une escale dans la cité de l’os. La visite a été marquée par deux rencontres essentielles. Il s’agit d’abord des échanges avec les autorités coutumières de la ville de Houndé. Les autorités coutumières ont à travers le chef Dophini exposé le problème de route qui constitue un véritable obstacle social et économique pour la localité. A cette préoccupation, le ministre Arouna KABORE a souligné le travail en synergie qui sera mené par les divers départements ministériels dont fait partie le ministère des infrastructures pour soulager les populations.

A la suite des autorités coutumières, la délégation du conseil de Haut niveau pour la relance durable de la filière cotonnière au Burkina a rencontré au siège de l’union provincial des producteurs de coton du Tuy, les cotonculteurs. Les échanges ont porté sur les défis, actions et perspectives pour l’effectivité de la relance durable de la filière coton au Burkina. Le député – Maire de Houndé Dissan Gnoumou dans son discours a présenté l’importance de la filière coton pour sa commune et à également exposé la concurrence entre l’or jaune et l’or blanc dans la commune de Houndé. A l’instar du Député – Maire, le Directeur général de la SOIFITEX est revenu sur la place de la province du Tuy en particulier Houndé dans la filière coton au Faso avec près 135.000 tonnes récoltées en 2018. Le président provincial des producteurs de coton à quant à lui pris l’engagement de maintenir la province du Tuy au rang de premier producteur national de coton.

Le président de l’union des producteurs de coton du Burkina a invité les cotonculteurs à un dialogue franc avec leur hôte du jour.

 

Les actions du haut conseil pour la relance de la filière cotonnière

Harouna-kaboré_relance-coton
Les participants

Pour répondre aux préoccupations des cotonculteurs, le ministre Arouna KABORE est revenu sur les mesures et les engagements du gouvernement pour la relance durable de la filière cotonnière au Burkina Faso. Un apport de près 17 milliards est prévu (soit 14 milliards de l’état et 3 milliards des industries cotonnières) ; une subvention de 1000f sur le prix les intrants et une augmentation de 15 F sur le prix du coton. Les débats ont beaucoup porté sur les intrants et du prix du coton. Face à ces préoccupations bien qu’ayant été élucidées par les acteurs de la SOIFITEX, le ministre KABORE a informé les participants sur la mise en alerte des services techniques de l’agriculture dont le Bureau National des Sols (BUNASOL ) pour l’accompagnement et l’assistance des cotonculteurs pour une bonne saison hivernale.

 

Le ministre Harouna KABORE était accompagné par le Secrétaire général du ministère de l’agriculture, du représentant du ministère des finances, du conseiller spécial du président du Faso sur l’agriculture, du vice président de la chambre du commerce des Hauts Bassins, du directeur général de la SOIFITEX, du président de l’union des producteurs de coton et du président provincial des producteurs de coton ; assistés par Madame le haut-commissaire de la province du Tuy, du Député – Maire de la commune de Houndé et du Préfet.

 

Kassoum Ouédraogo (Correspondant)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.