Oudalan : Le PACEO promet plus de 800 emplois

0
Le projet d’appui à la création d’emploi dans l’Ondalan (PACEO) a été officiellement lancé le mercredi 23 janvier 2019 à Gorom-Gorom dans la région du sahel. Il vise à contribuer à la stabilité socio –économique des jeunes et des femmes à travers la stabilisation et la création d’emplois autour de la filière agricole et de l’énergie solaire. Il s’étendra sur une durée de 21 mois.

Le problème d’emploi constitue une préoccupation majeure au Burkina Faso et en particulier dans la région du Sahel. Pour inciter les jeunes à créer des emplois et mieux rentabiliser les entreprises existantes, le projet d’appui à la création d’emploi dans l’Oudalan (PACEO) a été mis en place . son objectif vise à contribuer à la stabilité socio –économique des jeunes et des femmes à travers la création des emplois autour de la filière agricole comme le lait, la volaille, le maraichage et de l’énergie solaire .Ainsi plus de 870 jeunes et femmes de 18 à 35 ans vont bénéficier du soutien du projet avec un montant de plus de 130 millions de FCFA. « 243 emplois ,38 coopératives et 40 micros entreprises dans la filière agricole et l’énergie solaire seront créé durant 21 mois » ont laissé entendre les premiers responsables du projet.

Pour être bénéficiaire, il faut être dynamique et engagé et vouloir créer un emploi stable selon Hubert Badiel chargé du bureau AFRICARE. Une fois les bénéficiaires détectés, poursuit-t’il, « ils seront formés dans le domaine qu’ils ont choisi et une procédure sera mise en œuvre après la formation pour leur permettre d’accéder à des financements qui les permettront de développer leurs business. Leurs compétences pourront ensuite être vendues au plan communal ou national ». Pour le suivi, le chargé d’étude estime que tout sera mis en œuvre pour la bonne marche des activités.

Le président du conseil régional du Sahel Hamidou Dicko tout en invitant les futurs bénéficiaires à travailler pour rentabiliser leur projet afin que les retombées puisent profiter à toute la communauté, salue l’initiative du projet. « Créer plus de 800 emplois dans l’Oudalan est une source de fierté car ce sont des jeunes et des femmes qui sortiront du chômage et cela va améliorer leur bien-être quotidien. J’invite les uns et les autres à servir d’exemple pour la réussite du projet afin de pouvoir former et aider d’autres personnes qui ne seront pas bénéficiaires » a-t-il insisté. Le projet est financé en partie par AFRICARE et couvre les communes de l’Oudalan comme Oursi, Déou, Tin-Akoff, Markoye et Gorom-Gorom.

Inoussa Zongo (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.