Budget de l’Etat 2019 : Une communication pour plus de transparence

0
Une-communication-pour-plus-de-transparence

La conférence publique sur le budget de l’Etat, exercice 2019, s’est tenue le mercredi 23 janvier 2019 à Ouagadougou. L’objectif de cette communication est de rendre compte à la population pour une meilleure transparence dans la gestion des fonds de l’Etat.

Dans un monde où la nécessité participation du citoyen à l’avènement de la démocratie n’est plus à démontrer, l’obligation pour les gouvernants de rendre compte de la gestion des affaires publiques devient une nécessité. C’est dans cette logique que les premiers responsables du budget de l’Etat exercice 2019, ont animé cette conférence pour mieux expliquer aux citoyens le fonctionnement de ce budget. Selon les responsables, le budget se compose de ressources propres, des ressources extraordinaires (emprunts et dons) et les dépenses. Pour ce budget de l’Etat exercice 2019, la priorité est accordée au social et à la sécurité.

Ces ministères dont le budget a connu une hausse significative sont entre autres : le ministère de la santé, la ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) et le Ministère de la défense et de la sécurité. Ainsi, le budget du ministère de défense et des anciens combattants, passe de 169,9 milliards de FCFA en 2018 à 209,7 milliards de FCFA en 2019, soit une hausse de plus de plus de 23%. Le secteur de l’enseignement a été doté de 33% de plus que l’année 2018. Aussi, le secteur de la santé a connu une hausse de près de 14%. Selon le directeur général du budget, Abdoulaye Soulama, cela justifie du fait que le budget a été élaboré dans contexte marqué par l’insécurité et les contestations sociales.

Adopté par l’assemblée nationale en sa session de 18 décembre 2018, le budget de l’Etat exercice 2019, se chiffre à 2237,42 milliards de FCFA en recettes, soit une hausse de 418,37 milliards par rapport à 2018 et à 2503,59 milliards en dépenses, soit un déficit budgetaire de plus 266 milliards de FCFA. Sur la base des prévisions de recettes et de dépenses, l’épargne budgétaire se chiffre à 430 milliards de FCFA. Les ressources extraordinaires sont estimées à 252 milliards de FCFA en 2019, contre environ 292 milliards en 2018. La masse salariale de la fonction publique quant à elle est évaluée à 835 milliards de FCFA. Il faut signaler que le budget 2019 a consacré une importante part aux dépenses courantes qui sont estimées à plus de 1580 milliards.

Michel Caboré (stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.