Promotion de la bonne gouvernance : les acteurs échangent à Gaoua

0
Promotion-de-la-bonne-gouvernance-les-acteurs-échangent-sur-le-2eme-plan-d'action-national-Gaoua

Le ministère de la fonction publique du travail et de la protection sociale à travers le secrétariat permanent de la modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance a tenu le mercredi 18 septembre 2019 à Gaoua une rencontre de consultation publique des acteurs en vue de la co-création du deuxième Plan d’Action National du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO) .

Les consultations publiques, ont pour but général de recueillir les besoins et les attentes des citoyens des régions qui serviront à identifier des projets d’engagement du second plan d’action national du partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO). La rencontre de Gaoua, a connu la participation des représentants des ministères, des institutions, des collectivités territoriales, des partenaires techniques et financiers, de la société civile. Au cours de cette rencontre ils ont eu à énumérer une dizaine de préoccupations avant de prioriser cinq auxquelles ils ont fait des propositions de solution pour enfin parvenir à trouver des résolutions. Ce sont entre autres : l’absence de dispositif de protection civile c’est-à-dire les sapeurs-pompiers dans la région, le faible maillage sécuritaire de la région, l’insuffisance de moyens logistiques, l’installation non-contrôlée des sites d’orpaillage.

Promotion-de-la-bonne-gouvernance-les-acteurs-echangent-à-Gaoua Le Burkina Faso a adhéré au PGO en 2016 en France à Paris et pour matérialiser cette adhésion, le pays s’est engagé à mettre en œuvre un plan d’action national (PAN) 2017-2019, a laissé entendre Georges Koueno, l’un des communicateurs de la rencontre. Ce plan comporte 13 engagements axés sur cinq thématiques : le renforcement de la démocratie, des droits humains, la prévention et la répression de la corruption, l’amélioration de l’accès à l’information et l’amélioration de la transparence des finances publiques . Et sur ces engagements il est ressorti que cinq sont achevés, sept substantiellement mis en œuvre et un engagement reste en instance selon sidi Barry.

Par ailleurs, l’absence de budget demeure l’une des difficultés pour la mise en œuvre de certains engagements, le manque de synergie d’action entre les acteurs impliqués. Gaoua marque la dernière région à accueillir les consultations publiques qui visent à élaborer le deuxième plan d’action national du partenariat pour un gouvernement ouvert (PAN-PGO ) 2019-2021.

Victorien DIBLONI,Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.